Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Le propriétaire du groupe MENATEP vend le journal Les Nouvelles de Moscou

    Société
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 28 juin - RIA-Novosti. Le principal actionnaire du Groupe MENATEP et propriétaire de l'hebdomadaire d'obédience libérale Les Nouvelles de Moscou (MN) Leonid Nevzline entend vendre le journal, annonce le quotidien d'affaires prestigieux Kommersant.

    C'est ainsi que M.Nevzline a réagi aux nominations auxquelles avaient procédé le rédacteur en chef de MN, Evgueni Kisselev. Selon l'homme d'affaires, celles-ci ont été accomplies sans aucune concertation avec les actionnaires.

    "Vu cette situation, je n'ai rien d'autre à faire que de me débarrasser du journal", a ajouté M.Nevzline. - Je le vendrais à celui qui acceptera de l'acheter et qui continuera de défendre la liberté de la parole. Même pour un dollar". L'homme d'affaires a précisé qu'il n'avait "aucune idée quant au candidat à l'achat".

    Le conflit au sein du journal avait éclaté en mars 2005, lorsque le rédacteur en chef et directeur général de la maison d'édition MN, Evgueni Kisselev, avait limogé plusieurs journalistes.

    Les licenciés avaient exigé la démission de M.Kisselev, alors que les membres du Conseil de surveillance de MN avaient recommandé la candidature de Lioudmila Telen au poste de rédacteur en chef, proposant de laisser à M. Kisselev le poste de directeur général de la maison d'édition MN.

    Entre-temps, M.Kisselev a nommé ses deux adjoints. En signe de protestation, le Conseil de surveillance s'est démis de ses fonctions le 27 juin.

    Donnant son avis sur la situation actuelle, M.Nevzline s'est dit "étonné" par le fait que "Kisselev procède à des nominations sans en informer les actionnaires, ni le Conseil de surveillance qui est le seul habilité à représenter les intérêts des propriétaires auprès du journal".

    Lire aussi:

    Moscou déplore la censure de l’UE dans l’affaire du chef de Sputnik
    Ioukos: les ex-actionnaires renoncent aux actifs russes, la justice russe confirme
    Un touriste russe: «au début, il y avait de la confusion, maintenant c’est le choc»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik