Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Le gouvernement russe approuve le programme fédéral de lutte antidrogue

    Société
    URL courte
    0 01

    MOSCOU, 21 juillet - (RIA-Novosti). Le gouvernement russe a approuvé, lors de sa réunion de jeudi, le programme fédéral de lutte contre la toxicomanie et le trafic des stupéfiants pour 2005-2009, selon des sources officielles.

    L'objectif essentiel du programme est de réduire le nombre de toxicomanes de 950.000 ou 1,2 million de personnes d'ici à 2010, soit de 16% à 20% par rapport à 2004, a annoncé le directeur adjoint du Service fédéral de contrôle des stupéfiants Alexandre Fedorov.

    En 2004, 493.647 toxicomanes ont été recensés en Russie, selon les données du ministère du Développement économique et du Commerce. Cependant, ces données "ne représentent que la partie visible de l'iceberg", a dit M. Fedorov.

    Selon les experts, la Russie compte près de six millions de drogués, soit environ 4% de la population. Près de deux millions d'entre eux sont des adolescents et des jeunes de moins de 24 ans, a constaté le responsable.

    Le monde entier compte, selon l'ONU, 200 millions de toxicomanes, ce qui représente 5% des habitants de la planète âgés de 15 à 64 ans, a ajouté Alexandre Fedorov.

    Le financement budgétaire du programme représentera 3,627 milliards de roubles (plus de 100 millions de dollars), encore 30 millions de roubles (un million de dollars) viendront de sources extrabudgétaires, selon lui.

    Le financement budgétaire du programme pour 2002-2004 se chiffrait à 1,661 milliard de roubles (plus de 58 millions de dollars), a-t-il ajouté.

    Le programme actuel prévoit une série de mesures concrètes visant à réprimer le trafic des stupéfiants et à prévenir la consommation de drogue, selon le responsable.

    Des indices et indicateurs, tels que la part des adolescents et des jeunes de 11 à 24 ans parmi les toxicomanes, l'accessibilité des stupéfiants et le nombre d'actions pénales mises en mouvement, sont inclus dans le programme afin d'en évaluer l'efficacité.

    Le vice-premier ministre russe, Alexandre Joukov, en faisant le bilan de la discussion, a proposé d'approuver le programme et d'y apporter des amendements d'ici quinze jours.

    Il importe notamment, selon lui, d'y ajouter des mesures visant à ralentir la propagation du VIH parmi les toxicomanes, ainsi que des mesures de prévention de la toxicomanie dans les établissements d'enseignement. Le vice-premier ministre estime également nécessaire d'introduire dans les indices du programme le rapport entre la quantité de drogue saisie et la quantité générale de stupéfiants circulant sur le marché noir.

    Lire aussi:

    La Syrie submergée par les drogues
    Qui protège les trafiquants de drogue au Vietnam?
    Poutine, idole du Président du parlement indonésien
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik