Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Rodina estime à tort être l'objet de persécutions politiques, selon le président de la CEC

    Société
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 8 février - RIA Novosti. Alexandre Vechniakov, président de la Commission électorale centrale (CEC) de Russie, estime que le parti Rodina (Patrie) ne fait l'objet d'aucune pression politique de la part du pouvoir.

    Il a rappelé mercredi, au cours d'une conférence de presse à Moscou, que le parti Rodina n'avait pas été autorisé à participer aux élections à l'Assemblée législative de trois entités de la Fédération de Russie: le district autonome des Khantys-Mansis, la région d'Orenbourg et la région de Nijni-Novgorod.

    "Je ne peux pas me permettre de porter une évaluation politique sur les problèmes auxquels se heurte Rodina", a dit Alexandre Vechniakov.

    Le parti a adressé une plainte à la CEC contre la décision de la commission électorale de la région d'Orenbourg, mais, en même temps, les représentants du parti ont déposé une requête au tribunal régional. "Dans ces conditions, selon la loi, nous n'avons pas le droit d'examiner sa demande", a-t-il dit.

    Alexandre Vechniakov ne partage pas l'avis de Dmitri Rogozine, leader de Rodina selon lequel son parti fait l'objet de "persécutions politiques". "Même si j'étais politologue, je ne partagerais pas cette position du leader de ce parti", a déclaré Alexandre Vechniakov.

    Lire aussi:

    Des observateurs internationaux interdits d'accès à la présidentielle russe de 2018?
    Le site Sci-Hub a bloqué les chercheurs russes pour libéralisme
    L'homme peut apprendre à contrôler l'orbite des astéroïdes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik