Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Les caricatures de Mahomet et du Christ sont créées par des gens qui veulent une guerre interconfessionnelle (Gaïnoutdine)

    Société
    URL courte
    0 110
    MOSCOU, 14 février - RIA Novosti. Les caricatures de Mahomet et du Christ sont créées par des gens qui veulent attiser une guerre interconfessionnelle, a estimé le président du Conseil des muftis de Russie le cheikh Ravil Gaïnoutdine.

    "Les musulmans se rendent compte qu'il y a des forces qui ont très envie d'attiser une guerre interconfessionnelle. Les musulmans se rendent parfaitement compte que nos frères chrétiens ou les juifs n'en sont pas responsables. Il se peut que ce soit le résultat d'agissements d'athées", a indiqué le cheikh lors d'une conférence de presse mardi à Moscou.

    Interrogé au sujet d'une caricature de Jésus Christ et de la Vierge Marie publiée dans un hebdomadaire azerbaïdjanais, le mufti a déclaré "qu'un musulman croyant ne pouvait dessiner une caricature du saint prophète de l'islam Jésus Christ ni de sa mère, la Vierge Marie, laquelle, pour les musulmans, est la Sainte Mariam".

    "Voilà pourquoi ceux qui ont imprimé cette caricature blessent aussi les sentiments de 1.400 millions de Musulmans", a souligné le mufti. "Les musulmans de Russie s'indignent contre les caricatures publiées dans ce journal de Bakou", a-t-il déclaré, ajoutant que personne n'est en droit d'insulter les sentiments des représentants d'une autre religion.

    "Il y a des choses sacrées : l'islam interdit rigoureusement de représenter le visage du prophète, les visages des saints-khalifes, sans parler du Tout-Puissant", a rappelé le président du conseil des muftis de Russie.

    Tout particulièrement, Ravil Gaïnoutdine a noté que grâce aux efforts des dignitaires musulmans, la communauté musulmane n'a commis aucun acte illégal suite au "scandale des caricatures" qui a éclaté dans le monde.

    "Les musulmans de Russie ont exprimé leur indignation en participant à des meetings autorisés", a dit le cheikh.

    Ravil Gaïnoutdine s'est dit sûr qu'à l'avenir également les adeptes de l'islam en Russie feront preuve de la retenue qui leur est propre. "En Russie, les musulmans ont traditionnellement fait preuve de retenue et de tolérance, même à l'époque où des mosquées étaient détruites et des exemplaires du saint Coran brûlés. Les musulmans priaient pour que le Tout-Puissant châtie les profanateurs", a noté le mufti.

    Lire aussi:

    L’islam deviendra la religion la plus répandue dans le monde en 2070
    L’Aïd al-Adha en France et en Russie: entre traditions et bouleversements
    Sommet de Kazan, prochain point d’orgue des relations Russie-Monde musulman
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik