Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Vladimir Poutine très satisfait du bilan politique et économique de sa visite en Chine

    Société
    URL courte
    0 0 0

    "Sur la toile de fond des relations russo-chinoises en développement dynamique, cette visite a abouti à la signature de documents concrets et en même temps elle s'est distinguée par le pragmatisme extrême manifesté par les parties en vue de renforcer les rapports politiques"

    PEKIN, 22 mars - RIA Novosti. Vladimir Poutine apprécie hautement les résultats politiques et économiques de sa visite en Chine.

    "Sur la toile de fond des relations russo-chinoises en développement dynamique, cette visite a abouti à la signature de documents concrets et en même temps elle s'est distinguée par le pragmatisme extrême manifesté par les parties en vue de renforcer les rapports politiques", a déclaré Vladimir Poutine au cours de sa rencontre avec le président de l'Assemblée populaire nationale de la Chine, Wu Bangguo.

    Le président russe estime que cette visite rehausse le niveau de la coopération politique et de la confiance entre les deux pays et met l'accent sur les décisions concrètes qui ont été prises dans le domaine des échanges commerciaux.

    "La coopération commerciale et économique embrasse pratiquement tous les secteurs, depuis l'énergie et les constructions mécaniques et jusqu'à l'espace, l'aéronautique, la protection de l'environnement, l'agriculture, l'électronucléaire, bref, pratiquement toutes les sphères de la coopération présentant un intérêt commun et vouées à un avenir prometteur", a relevé Vladimir Poutine en soulignant qu'il était pleinement d'accord avec le président de l'Assemblée populaire nationale de la Chine, Wu Bangguo, qui a qualifié de réussie la visite du président russe en Chine.

    Lire aussi:

    Mission épineuse du Président français à Pékin
    Poutine: «La Russie n’est pas un pays qui a peur de quoi que ce soit»
    Les grands dossiers évoqués par Vladimir Poutine et Xi Jinping à Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik