Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Les causes de la hausse des prix laissent perplexes la majorité des Russes (sondage)

    Société
    URL courte
    Sondages 2006 (197)
    0 1 0 0
    MOSCOU, 11 avril - RIA Novosti. Le Centre russe VTsIOM a proposé aux Russes de citer les causes de l'inflation, d'en apprécier l'ampleur et de proposer les moyens de la combattre.

    Plus de la moitié des sondés - 57% - n'ont pas donné de réponse quant aux causes de la hausse des prix (contre 42% en septembre 2006). En six mois, la part des Russes qui jugent que l'inflation s'explique par une économie sous-développée a augmenté de 8 à 12%. La part de ceux qui lient la hausse des prix à l'intérieur du pays à la montée des cours mondiaux du pétrole et d'autres produits énergétiques a quant à elle baissé de 11 à 7%, celle des Russes citant comme causes l'inertie et l'irresponsabilité du pouvoir est passée de 13 à 4%.

    L'inflation en Russie est trop élevée, affirment 52% des personnes interrogées. Cet avis semble toutefois partagé par de moins en moins personnes: ils étaient 62% en février 2006, et 54% en septembre 2006.

    L'inflation est modérée, soutiennent 36% des interrogés (entre 26 et 29% au cours des mois précédents). 6% seulement jugent qu'elle est insignifiante.

    Parmi les sondés qui se classent parmi les couches aisées prédomine l'avis selon lequel l'inflation est plutôt modérée qu'élevée (46% contre 34%). En revanche, la majorité des Russes aux revenus moyens et bas estiment que l'inflation est plutôt élevée que modérée (48% contre 40%, et 65% contre 24%).

    Le relèvement des salaires et des retraites est aujourd'hui prioritaire par rapport à lutte contre l'inflation: cet avis est partagé par 48% des sondés contre 35% (parmi les moins lotis, par 53% contre 27%). Chez les Russes aisés, les avis sont partagés à égalité ou presque: 44% des personnes trouvent plus important d'assurer la hausse des revenus, contre 40% qui privilégieraient la lutte contre l'inflation.

    Le sondage a été réalisé les 10-11 mars auprès de 1.600 personnes dans 153 localités de 46 régions russes. La marge d'erreur statistique ne dépasse pas 3,4%.

    Dossier:
    Sondages 2006 (197)

    Lire aussi:

    L'inflation russe atteint son minimum pour la période postsoviétique
    En Europe et aux USA, qui a peur des grands méchants Russes? Un sondage répond
    Plus de 80% des Ukrainiens qualifient de chaos la situation dans leur pays
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik