Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    La villégiature spatiale plus attractive en Russie que le tourisme banal (Vedomosti)

    Société
    URL courte
    Sondages 2006 (197)
    0 3 0 0
    MOSCOU, 13 avril - RIA Novosti. Le cinquième touriste spatial, Charles Simonyi, s'est envolé quelques jours avant la commémoration de la Journée de l'astronautique. Un tour qui lui a coûté 27 millions de dollars.

    Il s'avère que de très nombreux Russes suivent avec curiosité l'expérience nationale en matière de tourisme spatial. D'après le Centre Levada, 67% d'entre eux (60% en 2006) la jugent positive, 24% sont d'un avis contraire (25%). Les indécis sont 9%. Qui plus est, selon l'institut de sondages Bachkirova & partnery, 31% des personnes interrogées souhaiteraient elles-mêmes faire du tourisme spatial. Chez les 18-29 ans l'indice monte à 47%. Bien sûr, pour ces millions de gens ce rêve est pour le moment irréalisable. Pour la majorité s'est trop cher, pour d'autres une santé fragile barre la route des étoiles. D'autres encore, hésitent à acquérir un tour pour ne pas révéler leurs revenus.

    En tout cas, une chose est certaine, c'est qu'en Russie le tourisme extrême est très en vogue. En Russie, les adeptes du repos hyperactif peuvent réaliser leurs rêves les plus audacieux sans qu'il soit nécessaire pour cela de prendre la route de l'espace. On y trouve de hautes montagnes et des volcans théâtres de prédilection pour les alpinistes, des cours d'eau parsemés de rapides pour les amateurs de rafting. Quant au réseau routier, notamment dans la presqu'île de Kolyma ou entre Tchita et Khabarovsk, il comporte des tronçons "enchanteurs" pour les fous de la conduite extrême. Un volet touristique pas beaucoup développé mais très porteur en Russie est le tourisme militaire offrant à ceux qui le souhaitent la possibilité de piloter un avion de combat ou de tirer au canon de char.

    Bien d'autres opportunités s'offrent. Le développement du tourisme extrême pourrait attirer des étrangers. D'après l'Union russe de l'industrie touristique, au cours des neuf premiers mois de 2006, quelque 2,06 millions de touristes étrangers sont venus en Russie, soit une progression de 6,3% par rapport à l'année précédente. Ce qui reste néanmoins très inférieur aux chiffres de 2002 et de 2003. En outre, les Russes qui partent en vacances à l'étranger sont bien plus nombreux: environ 7,8 millions en 2006.

    Enfin, le développement des types de repos extrême peut aussi rendre plus populaire le tourisme intérieur ordinaire. Sans extrême aucun, les voyages dans le pays seront attractifs pour des millions de gens à condition d'élargir le réseau d'établissements hôteliers chers et aussi bon marché. En attendant, une comparaison fort surprenante incite à la réflexion: 23% des Russes souhaiteraient séjourner dans une station balnéaire ou faire un voyage touristique à l'intérieur du pays. Par contre, il sont 31% à vouloir voler dans l'espace.

    Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

    Dossier:
    Sondages 2006 (197)

    Lire aussi:

    "Vous n'êtes pas les bienvenus", rejet du tourisme de masse en Europe
    De Venise à Barcelone, la grogne monte contre les touristes
    Quand Game of Thrones booste le tourisme islandais
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik