Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Berezovski: le Parquet général russe a envoyé à Londres une nouvelle demande d'extradition

    Société
    URL courte
    0 101

    Le Parquet général russe a de nouveau demandé à la Grande-Bretagne de priver l'entrepreneur Boris Berezovski qui réside à Londres de son statut de réfugié politique et de l'extrader vers la Russie, a fait savoir lundi aux journalistes le procureur général Iouri Tchaïka.

    MOSCOU, 16 avril - RIA Novosti. Le Parquet général russe a de nouveau demandé à la Grande-Bretagne de priver l'entrepreneur Boris Berezovski qui réside à Londres de son statut de réfugié politique et de l'extrader vers la Russie, a fait savoir lundi aux journalistes le procureur général Iouri Tchaïka.

    "Nous avons demandé à nos collègues britanniques de porter une évaluation juridique sur les propos tenus par Boris Berezovski et de revenir à la question de l'annulation de son statut de réfugié politique. Nous avons exigé son extradition vers la Russie", a déclaré Iouri Tchaïka.

    "J'ai signé aujourd'hui un mandat juridique international adressé au ministre britannique de l'Intérieur en attirant l'attention, une fois de plus, sur le caractère inadmissible du comportement de Boris Berezovski qui jette régulièrement et ostensiblement des défis à la communauté internationale", a indiqué le procureur général.

    "Boris Berezovski a créé un groupe criminel qui se pose pour but de renverser de manière violente le pouvoir constitutionnel légal en Fédération de Russie. Dans tout pays, c'est un acte passible de poursuites judiciaires", a-t-il dit.

    Iouri Tchaïka a exprimé sa satisfaction à propos des actions des organes judiciaires britanniques qui ont commencé une vérification des propos de Boris Berezovski et notamment de ses appels au renversement du pouvoir en Russie.

    Le Parquet général russe avait déjà annoncé qu'il adresserait lundi à ses collègues britanniques la demande d'examiner de nouveau la question du retrait du statut de réfugié à Boris Berezovski, dans la mesure où une nouvelle action en justice d'après l'article "prise du pouvoir par la violence" a été engagée contre lui.

    Boris Berezovski, qui avait reçu le statut de réfugié politique en Grande-Bretagne à l'automne 2003, a déclaré dans une interview publiée vendredi dernier par le quotidien The Guardian qu'il finançait ses partisans qui étaient en train de préparer un coup d'Etat en Russie.

    Lire aussi:

    Johnson pourrait garder son poste au gouvernement UK après les élections
    Moscou: «Nous n'avons pas plus besoin que Londres d'un dialogue»
    Boris Johnson «négocie» une paire de collants de compression en Australie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik