Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Les ONG veulent une rue Mikhaïl Khodorkovski à Tchita

    Société
    URL courte
    Procès Khodorkovski-Lebedev (213)
    0 2 0 0
    NOVOSSIBIRSK (Russie), 17 avril - RIA Novosti. Les militants des droits de l'homme de Tchita, en Sibérie orientale, ont annoncé mardi leur intention de proposer à la mairie de baptiser une des rues de la ville du nom de Mikhaïl Khodorkovski, ex-patron de la compagnie pétrolière Ioukos qui purge une peine de 8 ans de prison dans la région.

    "Nous envisageons de déposer une demande en ce sens dans le courant du mois en cours", a indiqué à RIA Novosti la responsable d'une ONG locale, Maria Savateïeva.

    Une commission spéciale sera mise en place par l'administration municipale pour évaluer le bien-fondé de cette initiative. "Conformément à la législation en vigueur à Tchita, c'est le maire de la ville Anatoli Mikhalev qui tranchera sur la base des conclusions avancées par la commission", a-t-elle précisé.

    "Nous estimons que Mikhaïl Khodorkovski est une personnalité extraordinaire. Notre ville de province n'a pas accueilli beaucoup de personnalités ayant une si grande résonance publique", a estimé la responsable de l'ONG.

    Les militants des droits de l'homme proposent de donner le nom de Mikhaïl Khodorkovski à la rue Ingodinskaïa où se trouve la maison d'arrêt de Tchita qui abrite l'ex-patron de Ioukos depuis décembre 2006. Pour que cette proposition soit appuyée par la mairie, il faut également l'accord des habitants de cette rue, a précisé Mme Savateïeva.

    Mikhaïl Khodorkovski, ex-patron de la compagnie pétrolière russe Ioukos, a été condamné à huit ans de prison pour escroquerie et évasion fiscale. Il purgeait sa peine dans une prison de Krasnokamensk, dans la région de Tchita, avant d'être transféré, à la mi-décembre dernier, à Tchita dans le cadre d'une nouvelle instruction ouverte contre lui par le Parquet général.

    Dossier:
    Procès Khodorkovski-Lebedev (213)

    Lire aussi:

    En Sibérie, une refugiée syrienne brille en langue russe aux examens d’État
    Le tribunal de Bruxelles lève le gel des actifs russes en Belgique, dont ceux de Sputnik
    Les actifs du holding spatial russe débloqués en France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik