Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Le peuple estonien désapprouve le démantèlement du monument au Soldat libérateur (sénateur russe)

    Société
    URL courte
    Démontage du monument au Soldat liberateur à Tallinn (64)
    0 101
    MOSCOU, 27 avril - RIA Novosti. Le peuple estonien n'appuie pas les dirigeants du pays qui ont pris la décision de démanteler le monument au Soldat libérateur, estime Alexandre Torchine, vice-président du Conseil de la fédération (chambre haute du parlement russe).

    "Je suis profondément convaincu que tout ce qui se passe aujourd'hui à Tallinn n'a rien à voir avec le peuple estonien qui, dans les années de la Grande guerre patriotique, a, comme tous les Soviétiques, lutté contre l'occupation nazie", a indiqué le sénateur dans un entretien à RIA Novosti.

    Se disant indigné face aux actes de Tallinn, Alexandre Torchine a exprimé sa confiance dans la "mémoire historique" du peuple estonien.

    "Mais ceux qui se lancent dans des provocations sacrilèges font preuve d'une myopie politique absolue, tôt ou tard, ils devront en répondre devant leur propre peuple", a-t-il affirmé.

    Le sénateur a indiqué ne pas se souvenir d'un seul cas où quelqu'un qui a porté atteinte à la mémoire sacrée des héros de la guerre n'ait pas dû le payer cher par la suite.

    Une expression connue vient à l'esprit: celui qui tire sur l'Histoire au fusil en reçoit en réponse une salve d'artillerie", a affirmé le sénateur.

    Dans la nuit du 26 au 27 avril, le monument au Soldat libérateur a été déboulonné, scié et emmené du centre de Tallinn dans une direction inconnue, en vertu d'une décision prise dans l'urgence par le cabinet des ministres, conjointement avec une cellule de crise.

    Dans la nuit de vendredi, la police estonienne a dispersé au moyen de gaz lacrymogène les manifestants qui sont venus défendre le "Soldat de bronze", procédant à près de 300 interpellations. Les désordres dans la capitale estonienne ont fait un mort et 57 blessés.

    Dossier:
    Démontage du monument au Soldat liberateur à Tallinn (64)

    Lire aussi:

    Moscou sur le refus d’accréditer Rossiya Segodnya: «C’est de la discrimination»
    Les diplomates russes expulsés d’Estonie à la demande de Washington?
    Pas de menace russe pour l’Estonie, estime le Président finlandais
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik