Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    L'Estonie promet une enquête sur les débordements policiers à Tallinn

    Société
    URL courte
    Démontage du monument au Soldat liberateur à Tallinn (64)
    0 0 0
    MOSCOU, 4 mai - RIA Novosti. L'Estonie a promis d'enquêter sur les débordements policiers constatés pendant les manifestations de protestation contre le récent démantèlement d'un monument aux soldats soviétiques dans le centre de Tallinn.

    "On nous a promis une enquête exhaustive sur ces débordements", a déclaré Nikolaï Kovalev, chef du comité aux anciens combattants de la Douma (chambre basse du parlement russe), de retour d'Estonie où il était en visite à la tête d'une délégation parlementaire.

    Près de 1.200 manifestants ont été interpellés pendant les troubles massifs à Tallinn, dont 51 étaient encore sous les verrous avant le départ de la délégation russe, a-t-il précisé.

    Selon le député russe, le délégué estonien aux droits de l'homme a visité le lieu de détention des manifestants dans le port de Tallinn et a confirmé des violations massives des droits de l'homme.

    "Nous avons découvert quelques objets qui servaient de menottes - des bouts de fil de fer et des garrots - ainsi qu'une énorme quantité de verres en plastique, ce qui témoigne du nombre de détenus", a raconté M. Kovalev.

    La délégation parlementaire a notamment insisté pour que soient élucidées les circonstances de la mort du ressortissant russe Dmitri Ganine qui, selon Moscou, est resté sans assistance médicale pendant une heure et demie.

    Des troubles massifs ont éclaté la semaine dernière à Tallinn quand les autorités estoniennes ont décidé d'évacuer du centre-ville un mémorial dédié aux soldats soviétiques. La police a violemment dispersé les défenseurs du monument. Plusieurs centaines de personnes ont été arrêtées, et un ressortissant russe a été tué dans les affrontements avec la police.

    Dossier:
    Démontage du monument au Soldat liberateur à Tallinn (64)

    Lire aussi:

    Pas de menace russe pour l’Estonie, estime le Président finlandais
    Moscou sur le refus d’accréditer Rossiya Segodnya: «C’est de la discrimination»
    La Russie expulse deux diplomates estoniens en réponse aux actions de Tallinn
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik