Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Et si la Marseillaise devenait l'hymne belge...

    Société
    URL courte
    0 0 0
    BRUXELLES, 23 juillet - RIA Novosti. L'ancien premier ministre de Flandres, Yves Leterme, prétendant au poste de premier ministre belge, a provoqué l'émoi chez les journalistes, surpris de constater qu'il ignorait l'hymne et l'histoire de son pays.

    Interrogé par les journalistes de la chaîne nationale RTBF sur la signification du 21 juillet pour la Belgique (fête nationale, jour du serment du roi Léopold 1er en 1831 après l'indépendance de la Belgique), le candidat au poste de premier ministre a répondu qu'il s'agissait de "la proclamation de la constitution". L'un des journalistes, étonné, lui a alors demandé s'il connaissait l'hymne national belge, la Brabançonne, rédigé en néerlandais, en français et en allemand, M. Leterme, ne s'est pas déconcerté et a répondu "un peu". Appuyant ses dires, il a entonné le premier couplet de la Marseillaise, finissant ainsi de choquer le journaliste.

    Cependant, ce n'est pas la première fois qu'un homme politique ne connaît pas les symboles de son pays en Belgique. L'actuel chef du gouvernement flamand, Rudy Demott, n'est pas non plus parvenu à expliquer clairement ce que fêtait la Belgique le 21 juillet. Le premier ministre belge Guy Verhofstadt lui-même n'a pas satisfait la curiosité des journalistes quant à la signification de cette date dans l'histoire du pays, et s'est contenté de répondre brièvement que le 21 juillet, on célébrait la fête nationale.

    Lire aussi:

    Bruxelles veut coopérer avec Moscou pour éradiquer le terrorisme
    L’empereur russe Pierre le Grand «reprend vie» à Bruxelles
    Des milliers de manifestants catalans partent «à l’assaut» de l’UE à Bruxelles
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik