Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    L'élite russe réalise ses rêves d'enfance (Vedomosti)

    Société
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 8 février - RIA Novosti. La soirée consacrée aux 15 ans de Gazprom, qui aura lieu au Kremlin, sera marquée par un concert du groupe de rock britannique Deep Purple, particulièrement apprécié depuis son enfance par Dmitri Medvedev, président du conseil des directeurs de la compagnie qui quitte le géant gazier pour briguer le fauteuil de président du pays, lit-on vendredi dans le quotidien Vedomosti.

    Les fêtes de ce genre ne sont pas rares. Le groupe Scorpions avait déjà participé au concert donné à l'occasion de l'anniversaire du FSB, établissement qui inspirait à l'époque de la crainte et dont les agents empêchaient les citoyens de l'URSS d'écouter ce genre de musique, qualifiée par les journalistes soviétiques de "fasciste".

    Et que dire des hommes d'affaires russes, déjà lassés des stars occidentales qui se rendent à leurs anniversaires en échange de sommes exorbitantes (les producteurs se plaignent de ne plus pouvoir inviter de stars à des concerts ordinaires, car celles-ci sont devenues trop gâtées...). Quand ils étaient enfants, ils ne pouvaient même pas imaginer pouvoir assister un jour à une représentation de leur idole. A présent, ils peuvent se permettre d'acheter ses services pour deux jours.

    On peut également s'offrir, pour plus que deux jours, un club de football, une écurie de Formule 1, un constructeur de voitures de sport, etc. Ce sont là des exemples de rêves d'enfants qui se réalisent.

    Ce genre de comportement est souvent propre aux nouveaux riches provinciaux. Ce n'est pas parce qu'on se paye une star qu'on peut la comprendre, c'est même le contraire qui se produit. La réaction de ce genre de clients est, à ce titre, très évocatrice: "Ce Sting (Pink, Elton John, Jennifer Lopez, Shakira, etc.), il sait boire de la vodka!".

    Les compagnies publiques et les organes d'Etat organisent également des soirées à l'instar des particuliers. Ils y invitent eux-aussi presque exclusivement les idoles de leur jeunesse (Tina Turner se produira également pour les 15 ans de Gazprom). S'agit-il du coté "rétro" des dirigeants des structures d'Etat, ou du souci de conserver ses goûts au sein de ces structures? Il se peut aussi que l'âge moyen de l'assistance soit pris en compte.

    Les représentants du pouvoir d'Etat sont pris par les mêmes envies lorsqu'ils se font déposer en hélicoptère au pôle Sud ou au sommet de l'Elbrouz, plongent au fond de l'Océan Glacial arctique à bord de bathyscaphes ou intègrent un groupe de formation de cosmonautes. Les explorateurs polaires, les marins et les cosmonautes font également partie des idoles de leur jeunesse.

    Le coût de ce genre d'événements est souvent gardé secret. Mais le vieil adage "rattrapons et devançons (l'Amérique)" peut désormais être corrigé: "Achetons et rachetons". Tant que l'argent ne manque pas.

    Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    Les «cosmonautes fantômes», légendes de la conquête spatiale soviétique
    «Monnaie d’échange»: Vychinski lie son arrestation à la présidentielle ukrainienne
    Maria Zakharova appelle les USA à ne pas «faire des ronds de jambe» à Kiev
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik