Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    CEDH: la Russie condamnée pour des disparitions en Tchétchénie

    Société
    URL courte
    0 10

    La Cour européenne des droits de l'homme a condamné jeudi la Russie pour la disparition de huit hommes et deux femmes en Tchétchénie entre 2002 et 2003, lit-on sur le site Internet de la Cour.

    MOSCOU, 29 mai - RIA Novosti. La Cour européenne des droits de l'homme a condamné jeudi la Russie pour la disparition de huit hommes et deux femmes en Tchétchénie entre 2002 et 2003, lit-on sur le site Internet de la Cour.

    Les plaintes concernent des disparitions survenues dans le cadre d'opérations spéciales menées par l'armée russe (Sangariev c. Russie, Betaïev et Betaïeva c. Russie) ou à la suite d'arrestations réalisées par les services de sécurité russes (Ibraguimov c. Russie). L'affaire Guekhaïev c. Russie porte sur la disparition de deux jeunes filles, arrêtées selon les médias pour leur implication présumée dans l'attentat du théâtre de la Doubrovka en 2002. L'affaire Outsaïev visait à élucider la disparition de cinq hommes lors d'une opération militaire menée par l'armée russe.

    La Cour, qui estime que les autorités russes n'ont pas mené une enquête efficace et refusé de transmettre à la Cour les dossiers concernant ces affaires en invoquant leur confidentialité, a notamment condamné la Russie pour arrestation illégale, traitements inhumains ou humiliants et violation de la Convention européenne des droits de l'homme.

    Les plaignants de ces cinq affaires se verront donc verser 429.000 euros d'indemnisations au total.

    Lire aussi:

    Les canards mandarins menacés de disparition ont regagné l’Extrême-Orient russe
    Maria Zakharova appelle les USA à ne pas «faire des ronds de jambe» à Kiev
    Retour sur l'attentat du théâtre Doubrovka à Moscou en 2002
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik