Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Ratification de la Charte sociale européenne : des garanties supplémentaires pour les Russes (Poutine)

    Société
    URL courte
    0 0 0

    La ratification de la Charte sociale européenne créera des garanties supplémentaires pour la population et portera au plus haut niveau mondial les standards sociaux appliqués en Russie, estime le premier ministre russe Vladimir Poutine.

    MOSCOU, 9 février - RIA Novosti. La ratification de la Charte sociale européenne créera des garanties supplémentaires pour la population et portera au plus haut niveau mondial les standards sociaux appliqués en Russie, estime le premier ministre russe Vladimir Poutine.

    "La ratification de la Charte sociale européenne représente, sans conteste, une démarche très importante. Elle créera des garanties supplémentaires pour nos citoyens et nous aidera à porter nos standards sociaux au plus haut niveau mondial", a-t-il affirmé lundi lors d'une réunion du bureau du gouvernement consacrée à la ratification de la Charte sociale européenne.

    Après avoir rappelé que presque toutes les dispositions de la charte constituaient une partie intégrante de la législation russe, M. Poutine, a néanmoins constaté que de nombreuses garanties sociales "n'étaient pas respectées en Russie comme elles l'auraient dû". Il a en outre souligné que même dans les conditions d'une crise économique, l'Etat est tenu d'honorer ses engagements sociaux.

    Evoquant le problème du chômage, le premier ministre russe a mis l'accent sur le la nécessité d'aider les personnes qui ont perdu leur emploi, en procédant à leur recyclage professionnel ou en organisant des travaux d'utilité publique.

    Lire aussi:

    Aux Pays-Bas, le parlement ignore la voix de ses citoyens sur le dossier ukrainien
    CS de l'Onu: trois copies de la Charte remises aux USA, à la France et au Royaume-Uni
    «Le travail social en état d’urgence»: des centaines de manifestants à Paris (images)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik