Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Meurtre d'Estemirova: des Prix Nobel appellent les autorités russes à découvrir les coupables

    Société
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 22 juillet - RIA Novosti. Plus de 100 personnalités publiques internationales, dont cinq Prix Nobel de la paix, ont adressé une lettre ouverte aux autorités russes en leur demandant d'identifier les auteurs du meurtre de Natalia Estemirova, collaboratrice de l'ONG Mémorial en Tchétchénie.

    La lettre, signée entre autres par la veuve d'Andreï Sakharov Elena Bonner et par l'ancien président tchèque Vaclav Havel, a été publiée mercredi par le journal britannique The Guardian.

    "Nous sommes bouleversés et indignés par le meurtre de Natalia Estemirova", lit-on dans ce document signé également par les Prix Nobel de la paix Shirin Ebadi, Jody Williams, Rigoberta Menchu, Desmond Mpilo Tutu et Mairead Corrigan.

    La collaboratrice de l'ONG Mémorial Natalia Estemirova a été enlevée à Grozny (en Tchétchénie) le matin du 15 juillet dernier. Son corps a été découvert dans l'après-midi du même jour sur le territoire de l'Ingouchie voisine.

    "Natacha (comme l'appelaient intimement ses amis et collègues) étaient une femme affectueuse, attentionnée et éprise de vérité. Elle ne craignait pas d'évoquer les tortures, les viols et les enlèvements de personnes en Tchétchénie. Cette attitude lui a coûté la vie, comme elle l'a coûté à Anna [Politkovskaïa]", affirment les signataires de la lettre.

    "Nous invitons le gouvernement russe à traduire en justice les auteurs du meurtre de Natacha Estemirova et ses commanditaires, et à mettre un terme aux assassinats de journalistes et de défenseurs des droits de l'homme en Fédération de Russie", indique le document.

    "Nous demandons également aux leaders mondiaux d'exiger un procès sur le meurtre de Natacha, la sécurité pour ses collègues au sein de l'ONG Mémorial en Tchétchénie, et l'engagement à tout faire pour protéger les journalistes et les militants des droits de l'homme exerçant leurs activités dans les zones des conflits armés et parlant au nom des victimes, comme l'ont fait Natacha et Anna", écrit The Guardian citant la lettre ouverte.

    Le meurtre de Mme Estemirova a provoqué une vive réaction dans le monde: le crime a été dénoncé par le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon et par le Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Navi Pillay.

    Le président russe Dmitri Medvedev et le leader tchétchène Ramzan Kadyrov l'ont condamné aux aussi et ont promis de prendre toutes les dispositions pour arrêter les coupables. Selon les informations publiées mercredi, l'instruction a établi la liste des suspects présumés.

    Lire aussi:

    Les journalistes tchétchènes adressent une lettre au Haut-commissaire de l’Onu
    Bienvenue en Tchétchénie: Merkel et Macron invités à évaluer la situation des homosexuels
    Poutine a promis «la vérité complète» sur le dossier des homosexuels tchétchènes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik