Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Sibérie: décès d'un journaliste passé à tabac par un policier

    Société
    URL courte
    0 0 0

    Un journaliste tabassé le 4 janvier par un policier dans un centre de dégrisement de Tomsk (Sibérie occidentale) est décédé mercredi à l'hôpital.

    Un journaliste tabassé le 4 janvier par un policier dans un centre de dégrisement de Tomsk (Sibérie occidentale) est décédé mercredi à l'hôpital, a annoncé à RIA Novosti un médecin de l'établissement.

    "Le journaliste vient de décéder. Nous rédigeons le rapport", a indiqué l'interlocuteur de l'agence, sans préciser le nom de la victime.

    Dans la nuit du 3 au 4 janvier la police a amené au centre de dégrisement de Tomsk un journaliste de 47 ans en état d'ébriété. Après avoir été passé à tabac, il a été relâché.

    Une fois chez lui, il a appelé la SAMU qui l'a transporté d'urgence à l'hôpital. Après une opération chirurgicale, il a passé deux semaines à l'hôpital où il est décédé sans reprendre connaissance.

    Un policier de 26 ans employé au centre de dégrisement a reconnu les faits en expliquant ses actions par un stress dû à des problèmes d'ordre personnel. Il a été arrêté et accusé d'abus de fonctions ayant eu des conséquences graves, ainsi que de coups et blessures portés à une personne sans défense, deux chefs d'accusation chacun passibles de dix ans de prison.

    "Une expertise sera effectuée pour établir la cause du décès. Ses résultats nous permettront de choisir le chef d'accusation", a précisé à RIA Novosti Elena Lebedeva, chef-adjoint du Comité d'enquête régional.

    Ce crime a provoqué une série de démissions au sein de la police de Tomsk et le centre de dégrisement a été fermé.

    Lire aussi:

    Le premier satellite russe imprimé en 3D commence à émettre
    Un hôpital soutenu par MSF à Idlib ciblé par un raid meurtrier
    La mort d’un Polonais dans un centre de détention UK suscite de nombreuses questions
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik