Ecoutez Radio Sputnik
    L'eau devient une marchandise

    L'eau devient une marchandise

    Photo: RIA Novosti
    Société
    URL courte
    0 2 0 0

    Le manque d'eau devient l'un des problèmes principaux du XXI siècle. Le nombre d'Etats qui ressentent un manque sérieux de cette ressource augmente chaque année. Parmi ces Etats sont les Etats de l'Asie Centrale qui ont des contradictions concernant la répartition de l'eau.

    Le manque d'eau devient l'un des problèmes principaux du XXI siècle. Le nombre d'Etats qui ressentent un manque sérieux de cette ressource augmente chaque année. Parmi ces Etats sont les Etats de l'Asie Centrale qui ont des contradictions concernant la répartition de l'eau. Comment éviter des conflits et donner à boire à tous ceux qui ont soif est l'un des sujets discuté par les président de Russie et du Kazakhstan  au VII Forum de coopération interrégionale, qui ouvre ses portes à Oust-Kamenogorsk (le Kazakhstan) le 6-7 septembre.

    Les fleuves Amou-Daria et Syr-Daria sont les artères principales de l'Asie Centrale. Ils sont contrôlés par la Kirghizie et le Tadjikistan - deux Etats qui sont économiquement moins puissants que leurs voisins. Pourtant, les deux Etats ont l'intention de construire des usines hydroélectriques. Cela influencera le niveau d'eau dans les fleuves. Le Kazakhstan, l'Ouzbékistan et  le Turkménie peuvent affronter des problèmes sérieux. Jusqu'à présent les pays de la région payaient directement pour l'eau, échangeaient l'eau contre le gaz où bien contre l'énergie électrique. Est-ce qu'on pourra le faire dans de nouvelles conditions quand des projets hydrotechniques seront bientôt réalisés. Voici l'opinion  d'Ajdar Kourtov, expert de l'Institut des recherches stratégiques.

    Les Kirghizes ont l'intention de construire sur leurs fleuves des usines hydroélectriques avec des barrages. Cela signifie que le Kazakhstan qui se trouve en aval manquera d'eau. Le pays a besoin déjà de dépenser beaucoup d'argent pour construire  des réservoirs d'eau.

    Les problèmes concernant l'utilisation commune des fleuves existent dans plusieurs régions de la Terre. Ces problèmes sont très graves en Asie du Sud et en Afrique.

    L'eau aussi bien que le pétrole et le gaz devient un facteur sérieux des relations  intergouvernementales. Comment éviter des conflits ? Il faut adopter des règles et les respecter. Comme pour l'instant ces règles n'existent pas, les pays ont besoin de négocier. Il s'en agira au forum à Oust-Kamenogorsk.  

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik