Ecoutez Radio Sputnik
    Ne pas laisser s’approcher des enfants

    Ne pas laisser s’approcher des enfants

    Société
    URL courte
    0 10 0 0

    La veille du Jour de l’An on a adopté en Russie la loi qui interdit aux gens déjà poursuivi pour pédophilie de travailler avec les enfants. Plus de dix mille pédophiles, dont 400 ont travaillé avec les enfants, purgent leur peine dans les prisons russes.

    La veille du Jour de l’An on a adopté en Russie la loi qui interdit aux gens déjà poursuivi pour pédophilie de travailler avec les enfants.

    Plus de dix mille pédophiles, dont 400 ont travaillé avec les enfants, purgent leur peine dans les prisons russes. En même temps, selon les experts, 90% des crimes pareils dans des jardins d’enfants, des écoles, des orphelinats et des sections sportives ne s’ébruitent pas, et les pervers ayant quitté un établissement, sont embauchés dans les autres.

    Dans son message annuel à l’Assemblée fédérale  le président russe Dmitri Medvedev a prêté une attention particulière  à « un problème vraiment terrible, la violence contre les enfants ».

    Selon les donnés officielles du Ministère de l’Intérieur, en 2009 plus de 100 mille enfants et adolescents ont souffert de la violence. Considérez bien ce chiffre ! Les enfants, le plus souvent ce sont les orphelins, sont entraînés dans la narcomanie, la prostitution et d’autres sphères criminelles.  L’année dernière nous avons introduit des peines plus sévères pour des crimes sexuels envers les mineurs.  Je pense qu’il faut fermer une fois pour toutes l’accès dans les établissements d’enseignement à tous ceux  qui ont été poursuivis pour la violence  où  bien ont entraîné les enfants  et les adolescents dans l’activité criminelle. Il ne faut pas les laisser s’approcher des enfants.

    En juillet le président russe a déposé à la Douma d’Etat un projet de loi qui interdit aux personnes poursuivies pour la pédophilie de travailler avec les enfants. A la fin de l’année le document a été approuvé par les deux chambres du parlement russe. Maintenant, selon la nouvelle loi, la personne qui veut travailler dans une école, dans un jardin d’enfants, dans un club sportif doit présenter une attestation qui prouve que cette personne n’a pas été poursuivie pour des crimes contre la vie, la santé, la liberté et l’honneur de l’enfant.

    L’introduction de cette loi répond complètement à la Convention de l’ONU sur les droits de l’enfant du 20 novembre 1989 qui a été ratifiée par 193 Etats, y compris  par la Russie.

    Lire aussi:

    Obésité enfantine: la faute aux grands-mères?
    Enfants russes à Bagdad: «On nous bombardait, nous n'avions rien à manger»
    Poutine annonce que sa famille s'est agrandie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik