Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Les centrales nucléaires russes résisteront aux phénomènes naturels (Sergueï Kirienko)

    Société
    URL courte
    0 0 0

    Les centrales nucléaires russes résisteront aux phénomènes naturels analogues à ceux qui ont provoqué la catastrophe à la centrale de Fukushima, a déclaré Sergueï Kirienko, chef de Rosatom, lundi lors du Forum international de Moscou Atomexpo-2011.

    Les centrales nucléaires russes résisteront aux phénomènes naturels analogues à ceux qui ont provoqué la catastrophe à la centrale de Fukushima, a déclaré Sergueï Kirienko, chef de Rosatom, lundi lors du Forum international de Moscou Atomexpo-2011.

    Le chef de la branche nucléaire russe a souligné que les principales contraintes vis-à-vis de la sûreté de l'industrie atomique consistent à exclure tout accident nucléaire en dehors de l'enceinte de la centrale nucléaire. Sergueï Kirienko  affirme les tests effectués dans les centrales nucléaires russes dans la foulée de la catastrophe de Fukushima confirment que ce principe de sûreté est pleinement respecté dans l'électronucléaire russe, rapporte ITAR-TASS.

    Selon lui, les effets subis par la centrale de Fukushima ont été simulés aux centrales russes dans ces tests. « La conclusion n'est pas sujette à caution. Les blocs en voie de construction sont pleinement protégés, confirme Sergueï Kirienko.  Si ces mesures de précaution étaient transposées sur Fukushima, elle aurait résisté à tous les tremblements de terre, à tous les tsunamis et aucun rejet de matériaux radioactifs ne se serait produit ».

    Néanmoins, plusieurs mesures d'optimisation sécuritaire ont  été effectuées dans les anciennes centrales nucléaires russes. Sergueï Kirienko est certain que l'électronucléaire est un bien pour l'économie mondiale et que l'humanité n'a pas d'alternative à l'électronucléaire pour la production de l'énergie électrique, rapporte ITAR-TASS.

    « Il importe que chaque pays qui souhaite emprunter la voie du développement de l'électronucléaire ait accès aux technologies nucléaires sûres », a-t-il poursuivi. « Mais, il faut absolument faire tout son possible pour que le monde soit protégé d'une façon fiable. La Russie est prête à coopérer à cette fin avec les autres pays », a conclu le chef de Rosatom.

    Lire aussi:

    Et qu'arriverait-il si un avion s'écrasait sur une centrale nucléaire?
    Un puissant feu dévore la forêt autour de la centrale de Fukushima
    La catastrophe se poursuit: une nouvelle source de radiations découverte à Fukushima
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik