Ecoutez Radio Sputnik
    Du vent en poupe !

    Du vent en poupe !

    Photo: RIA Novosti
    Société
    URL courte
    0 0 0

    L’interdit, en vigueur depuis bien des années, de naviguer sous drapeau étranger en eaux intérieures de Russie s’en va. Des bateaux de plaisance étrangers peuvent désormais voyager sans trop de formalités sur les fleuves et les lacs russes.

    L’interdit, en vigueur depuis bien des années, de naviguer sous drapeau étranger en eaux intérieures de Russie s’en va. Des bateaux de plaisance étrangers peuvent désormais voyager sans trop de formalités sur les fleuves et les lacs russes. De tels amendements au Code de transport aquatique intérieur de Russie ont été signés par le président Dmitri Medvedev.

    Pour les surfaces aquatiques la Russie est la première en Europe, mais elle n’en tire pas toujours aucun profit. Les amendements apportés au Code vont changer la situation et donneront un coup d’envoi au développement du tourisme aquatique, estime le conseiller du président de la Fédération de la navigation sportive à voile de Russie Viatcheslav Evséev :

    La tâche que s’assigne notre Fédération est de faire en sorte que l’accès aux eaux intérieures pour les bateaux battant un pavillon étranger ne soit pas plus compliqué que l’entrée en Russie en voiture. Si les papiers sont en règle, s’il y a un visa – voyagez à volonté. A regarder les bassins des mers Baltique et Noire, nos voisins finlandais, suédois, allemands, polonais possèdent une énorme flotte de bateaux de plaisance. Il en va des dizaines, des centaines de milliers de yachts qui seront autorisés à naviguer en nos eaux intérieures. Cela va ouvrir une multitude de possibilités pour l’essor du tourisme à voile et de tous ses à-côtés. Il s’agit de sommes importantes qui serviront à financer l’infrastructure pour la navigation de bateaux de plaisance et les activités touristiques dans les régions.

    Le nouveau règlement sera testé déjà au mois d’août lors de la course « Saint-Pétersbourg – Sotchi 2011 ». Plus de 60 équipes de différents pays d’Europe de l’Ouest et de l’Est, d’Amérique, du Canada, d’Afrique partiront le 10 août à bord de RIB ( Rigid Inflatable Boat) pour arriver le 1er septembre à Sotchi. Ils auront à faire en canots près de 5 000 km, dont 3 500 sur la Volga, le plus long fleuve européen, et à visiter des dizaines de villes russes. Ce sera la course la plus prolongée en Europe. Voici ce qu’en pense Andre Scott, copropriétaire d’un chantier naval polonais : « En 1999 j’ai pris part au RIB-rallye autour de la Grande-Bretagne, mais votre course sera une vraie sensation ».

    Un documentaire à plusieurs époques sur les aventures en Russie sera présenté à l’issue de la course « Saint-Pétersbourg-Sotchi 2011 ». Un seul fait gêne de nombreux professionnels russes – l’absence d’une infrastructure côtière développée. Mais la course va montrer, où il faut aménager des ports et de petits hôtels qui seront par la suite exploités sur cet itinéraire aquatique.

    Lire aussi:

    Une course-poursuite digne d’Hollywood sur les canaux de Saint-Pétersbourg (vidéo)
    L'histoire des hydroptères, ces «bateaux volants» hyper-rapides
    Vaisseaux-fantômes venus de la Corée du Nord: à quoi est dû un tel essor en 2017?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik