Ecoutez Radio Sputnik
    Un caillou précieux de plus de 7 kilos

    Un caillou précieux de plus de 7 kilos

    Société
    URL courte
    0 0 0

    La plus grande pépite d’or dans l’histoire de l’extraction d’or en Extrême-Orient pesant 7 kilogrammes 655 grammes a été découverte sur le gisement d'Irkindan.

    Les ouvriers de la mine d'extraction «Vostok» dans la région de Khabarovsk ont découvert une pépite qui coûte plus d’un demi-million de dollars. Par sa forme, elle rappelle un gant de boxe, et selon les résultats de l’expertise, il s'agit de l’or pur 914. 

    Les pourparlers avec Gokhran se déroulent difficilement. Cette agence d'Etat des métaux et pierres précieuses, va vendre la pépite au Fonds des diamants, le Fonds d'Etat des pierres précieuses de la Fédération de Russie. Vu une grande demande en or actuellement, le prix réel de la pépite sera inévitablement supérieur à sa valeur nominale, explique le chef de la mine d'extraction «Vostok» Guennadi Malychevski.  

    "Son prix est établi selon le niveau des prix mondiaux de l'or. Mais elle sera beaucoup plus chère, parce que c’est une pépite d’or unique. Il est possible que des collectionneurs milliardaires seraient prêts à donner pour elle un prix trois, voire quatre fois supérieur. Gokhran va apprécier son prix compte tenu de nos propositions".

    Record battu

    Dernier record en date, c'est une pépite de 3,1 kilogrammes, découverte en Californie en 2010. Elle a été vendue aux enchères pour 400.000 dollars.

    La pépite d’or découverte dans la région de Khabarovsk occupera prochainement une place digne au sein de la collection du Fonds des diamants, la plus grande du monde. On peut la comparer uniquement avec les trésors des tsars persans et les pierres précieuses de la famille royale de Grande-Bretagne.

    La collection de chefs d’œuvre naturels fantastiques exposée dans l'un des musées russes les plus riches du monde est frappante. Une pépite d’or de 36 kilogrammes, la plus grande sur la planète (le fameux "Grand triangle") en fait partie. Découverte en 1842 par Nikifor Sutkine dans l’Oural du Sud, elle suscite autant d'admiration que la pépite surnommée Méphistophélès, qui pèse à peine plus de 20 grammes. L’ayant découvert dans la région de Magadan, dans l’Extrême-Orient russe, les orpailleurs se sont demandés si elle était fabriquée par l'homme ou si c’était un chef d’œuvre naturel. L’expertise a démontré que l'homme n'a jamais touché à cette pépite.   

    Lire aussi:

    Extrême-Orient russe: une pépite de 10,3 kg d'or trouvée près de Khabarovsk
    Fonds des diamants: l’écrin principal de la Russie
    Un Chinois tente en vain de passer de l’or en Russie dans un paquet de cigarettes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik