Ecoutez Radio Sputnik
    Apprendre la tolérance à travers la religion

    Apprendre la tolérance à travers la religion

    Photo: RIA Novosti
    Société
    URL courte
    0 0 0

    Le ministère de l'Education et de la Science fait le bilan de la nouvelle matière visant à donner des bases de culture religieuse aux écoliers russes.

    Le ministère de l’Education et de la Science de Russie est persuadé que l’étude des religions traditionnelles et de traditions spirituelles de Russie va contribuer au développement et au renforcement de la tolérance dans le pays. Le conseil public du ministère a fait le bilan de l’expérimentation depuis deux mois de la nouvelle matière «les bases de la culture religieuse et de l’éthique laïque».

    Ouvrir les futurs citoyens aux différentes religions et traditions spirituelles

    L’expérience de l’étude des fondements de la culture religieuse est reconnue comme réussie. En deux ans presque 500.000 écoliers de 4ème et 5ème (10 et 11 ans) dans 21 régions ont étudié cette matière, raconte le vice ministre de l’éducation et de la science, Igor Remorenko.

    «Le cours a été divisé en quatre blocs. Le premier, l’introduction, permet de discuter avec les enfants des valeurs spirituelles et des idéaux moraux dans la vie de chaque citoyen et dans la société. Le deuxième et le troisième bloc donnent les bases des cultures religieuses et de l’éthique laïque. Et le quatrième bloc est consacré à l’échange des opinions. Les écoliers, ayant étudié les différents modules, se rencontrent et discutent les uns avec les autres ».

    Les écoliers préfèrent étudier leur propre culture plutôt que celle de leurs voisins

    Cependant, l’expérience prouve que la division en modules est le problème principal de ce cours. Au début on prévoyait que les écoliers choisissent eux-mêmes ce qu’il voulaient étudier : les fondements de l’orthodoxie, de l'islam, du bouddhisme ou du judaïsme. Ceux qui ne voulaient pas choisir une seule religion pouvaient prendre connaissance des religions mondiales ou étudier l’éthique laïque. La plupart ont choisi l’éthique laïque. Seulement 18% ont choisi les fondements des religions mondiales. Et l’islam n’a intéressé que 9% des écoliers.

    L'expérience n’a pas donné de résultat prévu, a déclaré le membre du comité public du ministère de l’Education et de la Science, Alexeï Venediktov. «Les écoliers décident d’étudier quelque chose sur eux-mêmes et non pas sur leurs voisins. Et au lieu d’apprendre pourquoi son ami mange autrement, s’habille autrement et célèbre d’autres fêtes il étudie la culture qu’il connaît déjà. Alors que le sens de cette matière est de faire connaître aux écoliers d’autres cultures. C’est le problème réel que l’expérience a mis en évidence».

    Un gage de tolérance

    Alexeï Venediktov est convaincu que les écoliers doivent étudier les fondements de toutes les religions qui existent en Russie. C'est le seul moyen pour espérer que la nouvelle génération soit plus tolérante envers les autres cultures.

    La débat concernant l’introduction dans le programme scolaire obligatoire des «fondements de la culture religieuse et de l’éthique laïque» continue, car la Russie est un pays multinational où les représentants des différentes religions différentes vivent ensemble.

    Lire aussi:

    Vous croyez que la religion influence les résultats scolaires?
    Syrie: «les écoliers suivent un programme spécial pour rattraper le retard»
    Des écoliers de la Ghouta Est reçoivent des cadeaux de leurs camarades russes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik