Ecoutez Radio Sputnik
    La « Terre du léopard » est découverte

    La « Terre du léopard » est découverte

    Photo: RIA Novosti
    Société
    URL courte
    0 0 0

    Un nouveau parc naturel national « la Terre du léopard » sera crée en Russie. Il se trouve dans le Sud-Ouest du Primorié sur le territoire de plus de 260 000 hectares. Une zone spéciale sera créée le long de la frontière avec la Chine, c’est presque 200 kms. Elle est nécessaire pour former dans l'avenir une réserve transfrontalière russo-chinoise.

    C’est dans ces lieux qu’habite le carnassier rare, inscrit dans le Livre Rouge, le léopard de l'Amour. Dans la nature il ne reste que 35 individus de cette espèce. On ne peut rencontrer le léopard de l’Amour qu’à Primorié, bien qu’au début du dernier siècle l’habitat de cet animal couvrait tout le Nord-Est de la Chine, la péninsule coréenne, la région de l'Amour et de l’Oussouri. La création du parc national « la Terre du léopard » fait parti du travail sur la formation d'un territoire protégé autour de l’habitat de ce carnassier qui a été commencé en 2008, a raconté à La Voix de la Russie le directeur de la filiale d’Amour du WWF Youri Darman.

    « Le parc national permet de résoudre les problèmes qui existent. On a déjà défini les zones économiques avec des fermes agricoles. Il y aura également une grande zone où les habitants pourront cueillir les champignons, faire provision de bois et pêcher le poisson. En même temps, une zone interdite de 30 hectares sera créée ».

    A la différence d’une réserve, dans le parc national il n’est pas interdit d’intervenir dans la nature. Il y sera élevé des ongulés. Youri Darman explique pourquoi.

    « L’idée est assez simple : dans les lieux de la reproduction des léopards, où il y a des cavernes et d’autres conditions pour cela, on va construire des complexes d’affourragement. Le nombre d’ongulés doit être stable. Dans ce cas là, les femelles pourront sûrement nourrir leurs petits ».

    Pour assurer la vie des léopards il faut protéger leur habitat. Malheureusement, l’activité économique des êtres humains a entraîné la dégradation de l’écosystème des forêts de Primorié. Le parc national devra résoudre ce problème.

    « L’année dernière nous avons commencé à planter le pin de Corée. Nous avons planté 576 plants. Cette année il y en aura un million. On prévoit que sur ce territoire 70 à 80 hectares de nouvelles plantations du pin vont apparaître. J’espère que dans 50 ans les forêts seront telles qu’elles étaient au début du siècle dernier ».

    Les employés du parc national « la Terre du léopard » espèrent augmenter la population jusqu’à 100 animaux. Ils sont persuadés qu’en ce cas là, la disparition ne va pas menacer la population du carnassier rare.

    Il faut ajouter qu'1,3 millions de dollars seront alloués annuellement du budget fédéral pour l’entretien de la « Terre du léopard » et encore 16,7 millions de dollars pour le développement de l’infrastructure.

    Lire aussi:

    Quand un retriever allaite un léopard
    Un porc-épic apprend les bonnes manières à un léopard affamé (Vidéo)
    Un policier indien a sauté d'un toit pour échapper à un léopard
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik