Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Ruban de St-Georges: la majorité des Russes favorables à l'action

    Société
    URL courte
    0 20

    La majorité des Russes approuvent l'action patriotique "Ruban de Saint-Georges", organisée depuis plusieurs années pour commémorer la Victoire lors de la Seconde Guerre mondiale, selon les résultats d'un sondage effectué par la fondation Opinion publique.

    La majorité des Russes approuvent l'action patriotique "Ruban de Saint-Georges", organisée depuis plusieurs années pour commémorer la Victoire lors de la Seconde Guerre mondiale, selon les résultats d'un sondage effectué par la fondation Opinion publique. 70% des personnes interrogées donnent leur assentiment à l'action. Toutefois, ce nombre est en baisse de 6% par rapport à 2007.

    Le nombre d'indifférents est quant à lui en hausse (19% contre 16% en 2007), ainsi que celui d'indécis (9% contre 6% en 2007).

    2% des sondés ont toujours une attitude négative envers l'action, selon les résultats du sondage.

    Les Russes estiment que les rubans de Saint-Georges symbolisent la mémoire de la guerre, des tombés et constituent un signe de respect et de gratitude envers les anciens combattants. Leurs adversaires estiment qu'il faut "mériter les rubans" et qualifient leur distribution massive de dévalorisation du symbole.

    D'après les organisateurs, les rubans reprenant les couleurs de l'ordre militaire russe de Saint-Georges (orange rayé de trois bandes noires) symbolisent la mémoire de la Victoire et la reconnaissance envers les anciens combattants.

    Cette année, l'action a été lancée le 23 avril en Russie et dans 92 pays du monde.

    Le sondage a été réalisé les 21 et 22 avril auprès de 1.500 personnes résidant dans 100 localités russes.

    Lire aussi:

    Des rubans de Saint-Georges pour les habitants d’Alep
    En 2017, le ruban de Saint-Georges sera arboré dans près de 90 pays
    En Ukraine, 172 EUR d’amende et 15 jours de prison pour le port du ruban de Saint-Georges
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik