Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Khodorkovski ne compte pas demander la grâce (avocat)

    Société
    URL courte
    Procès Khodorkovski-Lebedev (213)
    0 11

    L'ex-PDG du groupe pétrolier russe Ioukos Mikhaïl Khodorkovski, condamné à 13 ans de prison pour détournement de pétrole et blanchiment, ne demandera pas la grâce présidentielle même s'il ne doit pas admettre sa culpabilité, a déclaré son avocat, Iouri Chmidt.

    L'ex-PDG du groupe pétrolier russe Ioukos Mikhaïl Khodorkovski, condamné à 13 ans de prison pour détournement de pétrole et blanchiment, ne demandera pas la grâce présidentielle même s'il ne doit pas admettre sa culpabilité, a déclaré jeudi à Moscou son avocat, Iouri Chmidt.

    "M.Khodorkovski n'acceptera les règles du jeu illégitimes qu'on lui impose", a ajouté M.Chmidt à l'agence russe d'information juridico-légale (RAPSI).

    Le président russe Dmitri Medvedev a déclaré jeudi, dans une interview à cinq chaînes de télévision russes, que le chef de l'Etat ne pouvait pas gracier un condamné, y compris l'ex-patron de Ioukos Mikhaïl Khodorkovski, tant que ce dernier n'en faisait pas la demande.

    M.Khodorkovski et son associé Platon Lebedev ont été arrêtés en 2003 et condamnés en 2005 à huit ans de prison ferme pour évasion fiscale. En décembre 2010, à l'issue d'un second procès intenté pour détournement de pétrole et blanchiment d'argent, cette peine a été portée à 14 ans. Le 24 mai 2011, après avoir examiné l'appel interjeté par les avocats des intéressés, la Cour municipale de Moscou l'a réduite à 13 ans.

    De nombreux responsables politiques et analystes occidentaux considèrent que les procès contre MM Khodorkovski et Lebedev sont politiquement motivés, mais les autorités russes rejettent ces affirmations.

    Dossier:
    Procès Khodorkovski-Lebedev (213)

    Lire aussi:

    Le tribunal de Bruxelles lève le gel des actifs russes en Belgique, dont ceux de Sputnik
    «5 scénarios» du Kremlin pour perturber le cours des législatives en Allemagne
    Ioukos: les ex-actionnaires renoncent aux actifs russes, la justice russe confirme
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik