Ecoutez Radio Sputnik
    Chômage : un taux battant tous les records

    Chômage : un taux battant tous les records

    Photo: EPA
    Société
    URL courte
    0 1 0 0

    Une hausse du taux de chômage parmi les jeunes actifs est plus dangereuse qu’une crise économique. L’Organisation internationale du travail a publié un rapport où elle pointe le rajeunissement du chômage. Le taux de celui-ci bat, d’ailleurs, tous les records en atteignant 12,7 % en moyenne.

    Le chômage est aujourd’hui partout et ne fait que rajeunir. Plus de 75 millions de jeunes de moins de 24 ans ont du mal à trouver un emploi. Les jeunes diplômés ne sont pas épargnés. Il s’agit de la confluence de plusieurs facteurs, explique Vladislav Belov, directeur du département des études germaniques de l’Institut de l’Europe.

    « On observe aujourd’hui, d’une part, un processus démographique lorsque les gens vivent plus longtemps, et, d’autre part, un afflux massif des migrants qui assurent un taux de natalité élevé. Dans ces conditions l’Etat s’est montré incapable de créer de nouveaux emplois ».

    C’est au Proche-Orient, qui n’arrive toujours pas à « reprendre ses esprits » après le printemps arabe, que la situation est la pire de toutes avec 27 % de chômeurs parmi les jeunes actifs.

    Mais l’Europe n’affiche pas de meilleurs résultats surtout les pays à difficultés. Ainsi, en Espagne le taux de chômage parmi les jeunes de moins de 25 ans a atteint 46 %. L’une des causes est l’explosion du secteur du bâtiment au début des années 2000 lorsque les jeunes abandonnaient leurs études pour aller travailler sur les chantiers. En France le taux de chômage élevé parmi les jeunes est lié à la composition de la population française où la part des habitants issus de l’immigration est importante. L’Allemagne est le seul pays membre de l’Union européenne où le taux de chômage est en baisse, dit Vasilli Kolchatov, directeur du Centre des études économiques de l’Institut de la globalisation et des mouvements sociaux.

    « Les gens, qui travaillent, gagnent à peine leur vie. C’est-à-dire que 25 % d’emplois relève de la catégorie de « petit job ». C’est ce type d’emploi que les jeunes se voient proposer aujourd’hui ».

    Pour les économistes, le refus à la politique d’austérité budgétaire serait l’un des principaux moyens de remédier à la situation des jeunes mais aussi, peut-être, aux problèmes de la zone euro. Les sociologues, eux, mettent en garde contre la négligence des autorités publiques à l’égard des jeunes, négligence qui risque d’aboutir à une instabilité sociale mais aussi politique.

    Lire aussi:

    Le chômage en hausse en Arabie saoudite, surtout parmi les femmes
    Le chômage au Royaume-Uni au plus bas depuis 42 ans
    Les jeunes Russes plus optimistes que leurs homologues occidentaux
    Neuf mois plus tard, le Royaume-Uni accouche d’une santé économique sans précédent
    Les jeunes filles de l’Union soviétique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik