Ecoutez Radio Sputnik
    La France appelle de ses vœux un accident nucléaire

    La France appelle de ses vœux un accident nucléaire

    Société
    URL courte
    0 0 0
    S'abonner

    Alors que le Japon annonce qu’il se penche sur la question d’un moratoire sur le nucléaire civil et l’abandon de son utilisation, la France a voté pour un candidat qui se plaçait ouvertement en partisan de l’énergie nucléaire, les Français auront-ils un jour à regretter ce vote irresponsable ?

    La France et cela n’est un secret pour personne est une puissance nucléaire de longue date et qui est en pointe dans le nucléaire civil. C’est un choix qui fut fait il y a déjà fort longtemps dans la mesure où elle ne possède pour ainsi dire aucune ressource en hydrocarbure à sa disposition et qu’elle se trouve dépendante de l’achat de pétrole et de gaz à des partenaires par ailleurs plus ou moins douteux. Nous avons tous laissé se développer en France un lobbying très puissant, celui du nucléaire, soutenu par ailleurs par les différents gouvernements de Droite ou de Gauche depuis plusieurs décennies. Et nous pourrions le payer très cher. N’aurions-nous plus d’idées comme le disait si bien la petite formule ?

    C’est ainsi que par notre négligence le territoire français est désormais truffé de centrales nucléaires, comme c’est encore actuellement le cas du Japon, et que les Français ont investi des sommes colossales dans le développement de la production d’énergie venue du nucléaire et qui par deux fois dans l’histoire ont montré à quel point de dangerosité, une centrale nucléaire pouvait se trouver. Comme toujours, personne ou presque en France, du moins parmi les politiques ne souhaitent ouvrir les yeux et prendre la défense de notre pays face à ce fléau, non seulement dangereux pour nous, mais pour toute l’humanité. Cécile Duflot des verts préfèrent quant à elle distribuer des Légions d’Honneur à ses amis, et négocier quelques places au chaud dans le gouvernement actuel avec ses amis « écologistes ».

    Et si vous vous insurgiez Français sur la non pertinence du Nucléaire, il vous sera répondu chers compatriotes, qu’en France nous sommes bien plus malins et intelligents que les Japonais, que nous sommes bien mieux équipés et oh combien plus prudents que les Russes, et que décidemment nous sommes tellement bons et tellement omniscients dans la maîtrise du nucléaire que le risque d’un accident similaire à celui de la centrale de Fukushima ou de celle de Tchernobyl n’existe pas dans notre belle France… Le risque non seulement n’existe pas, mais nous avons tout prévu, nous avons tout sous contrôle est cela sera éternellement le cas…

    Bien franchement c’est se voiler la face de penser que nous ne pouvons pas comme nos amis allemands ou japonais, nous priver du nucléaire, « nous priver » du nucléaire, c’est déjà une absurdité que d’écrire ces deux mots. Car en France, des incidents dans les centrales nucléaires arrivent tous les ans, dans la méconnaissance totale des Français que l’on se garde bien d’informer sur un sujet si sensible. Alors oui il existe des unités d’urgences civiles comme dans les Etats-majors des Zones-défenses-préfectures qui regroupent un certain nombre de départements. Dans ces Etats-majors, les secours, les moyens, les unités à mettre en œuvre sont déjà prévues, mais que pourrons-nous réellement faire si demain, un accident majeur se produisait en France ?

    Etes-vous certains que nous serions en mesure de faire face éternellement à tous les problèmes de maintenance des centrales nucléaires ? Et que pensez-vous des déchets radioactifs qui sont également issus de cette production d’énergie ? Allons-nous éternellement les enfouir ici et là ou s’en débarrasser en les envoyant à des pays tiers lesquels pour prix d’un vil argent acceptent de stocker ces matières de mort ? Et demain si cet accident majeur se produisait en France que se passerait-il ? Dans un pays aussi petit que la France, de par ses dimensions, je n’ose pas imaginer ce qu’impliquerait la mise en place d’une zone interdite de 30 kilomètres autour du lieu sinistré… En Ukraine, les immensités ont permis difficilement l’évacuation et la condamnation de ses zones, mais en France ? Avez-vous déjà fait attention au fait que vous avez peut-être une centrale nucléaire près de chez vous ? Elles sont actuellement 19 en fonctionnement pour un total de 58 réacteurs et se trouvent disséminées sur tout le territoire français.

    Dans le cas d’une catastrophe nous serions contraint d’évacuer des zones qui dans certains cas se révèleraient désastreuses, à plus d’un titre. Imaginez une zone morte de 30 kms autour de la centrale nucléaire de Saint-Alban ou encore de Tricastin ? Des milliers, des centaines de milliers de Français seraient contraints d’évacuer et d’abandonner tous leurs biens, leurs maisons, les pertes en terme économique seraient colossales et sans précédent sans parler de la dangerosité de couper des voies naturelles de circulation… prenez une carte et vous serez stupéfait de constater comme la Vallée du Rhône est sensible et comme des zones de fort peuplement se trouvent menacés, Lyon la capitale des Gaules au premier chef. Toute la zone des Alpes ainsi que le cours de la Loire sont particulièrement exposées, et le moindre accident majeur aurait des répercutions majeures à tous les niveaux.

    N’oublions pas que la France vit également de l’excellence de son tourisme, la force d’accueil qu’elle possède est énorme, et ce pays est véritablement l’un des plus magnifiques au Monde sans compter la densité de monuments et de trésors historiques, archéologiques et architecturaux qui y sont concentrés ! Quel désastre si ne serait-ce qu’une de ces centrales devaient comme effacer un rayon de 30 kms de notre sol ? Devrons-nous construire un mur tout autour et dévier les voies routières et ferrées ? Qui paiera pour la perte des milliers d’habitations qui seront ainsi comme rayées de la carte ? Le gouvernement de Monsieur Hollande, les gouvernements français suivants ? Et combien des 80 millions de touristes qui visitent la France se presseraient à nos portes après un tel désastre ?

    Encore plus grave est la localisation de plusieurs de ces centrales, celles de Flamanville, Paluel et Penly menaçant également la Manche et l’Atlantique, et plus cocasse, les 4 centrales construites aux portes de nos voisins belges ou allemands, à Gravelines, Chooz, Cattenom ou Fessenheim… et qui sans avoir eu la possibilité de donner leur avis sont sous la menace directe d’installations françaises. Alors oui, des régions entières de la France sont tranquilles, les centrales sont loin, très loin et beaucoup de Français ne vivent pas directement sous une telle menace. Ceux-là ne devraient-ils pas être solidaires de ceux qui le sont ? Cette réflexion chaque français devrait la faire, se poser les bonnes questions et se demander si vraiment nous serions moins ingénieux que nos amis allemands qui ont pris la décision courageuse d’en finir avec une énergie dévastatrice.

    C’est une véritable apocalypse qui s’abattrait sur la France en cas de défaillance et je ne crois pas que les intérêts marchands de qui que ce soit dans le Monde puissent se retrouver en balance par rapport à l’avenir de notre pays, de nos enfants et même de la planète tout entière. Les Français avaleront-ils encore longtemps les couleuvres des François Hollande, des Nicolas Sarkozy, des Jacques Chirac des François Mitterrand ? Pensons à ce que nous pourrions faire en investissant notre argent vers des solutions réalistes et largement plus propres, car le temps est terminé où quelques détracteurs pouvaient nous faire croire que les énergies propres ne pourraient jamais suffire à la production d’énergie dont le pays a besoin. Les changements annoncés par nos deux derniers président Messieurs Hollande et Sarkozy ne resteront qu’au niveau des petits intérêts politiciens et commerçants des réseaux des uns et des autres.

    Le vrai changement, et pas celui d’hier ou « de maintenant », c’est celui qui vise à changer les mentalités, à agir pour le bien de tous, et non pas pour quelques fauteuils et le droit de se balader aux JO de Londres aux frais des contribuables. Nous sommes actuellement le 2ème producteur mondial d’électricité nucléaire mais aussi le 2ème candidat au suicide nucléaire… la fameuse chanson de Renaud,l’Hexagone pourrait bien un jour avoir un fonds de vérité, décidément non, le Roi des C… n’est pas Allemand. /L

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik