Ecoutez Radio Sputnik
    Une guerre de religion attisée par la laïcité occidentale

    Une guerre de religion attisée par la laïcité occidentale

    Photo : EPA
    Société
    URL courte
    116911

    L’assassinat de diplomates américains à Benghazi, et une multitude d’autres événements dans le fil de l’actualité internationale, nous démontre que le conflit entre le monde Judéo-chrétien et le monde musulman progresse jour après jour. Dans un pays comme la France où la communauté musulmane progresse, voir domine déjà certaines zones urbaines, il est avéré que cette Guerre de Religion dont personne ne parle officiellement fait rage.

    Comment pourrait-il en être autrement lorsque l’on regarde l’histoire ? En France, l’événement majeur qui vient affaiblir la civilisation française est fondamentalement le divorce de la Révolution française. Dans une république laïque et ouverte, tellement ouverte qu’elle en devient oppressive et réductrice, la société déchristianisée est indifférente à la montée de l’Islam, du moins dans les faits. Cette République bienveillante, au heures sombres de la Révolution, œuvra en effet à la destruction de l’Eglise. Les prêtres furent déportés en Guyane et ailleurs, la fameuse « guillotine sèche ». Ils furent massacrés, notamment dans l’Ouest, terre de résistance à la pensée unique, dont la Vendée est restée un symbole. Massacrés dans les prisons de Paris durant la Grande Peur de septembre 1792, au point qu’un verbe que nous devons à Cloots, un curieux révolutionnaire allemand fut inventé : le verbe septembriser.

    En égorgeant l’Eglise, en la noyant dans la Loire non loin de Nantes, la République, par le sang signifiait que désormais, il n’y aurait nul roi et nulle religion. Il y eut ensuite le Concordat de Napoléon, œuvre de réconciliation, mais la France décidemment n’était plus « la fille aînée de l’Eglise ». Goethe en voyant l’armée prussienne et coalisée tourner les talons devant les artisans et les paysans en sabots de l’armée révolutionnaire, avait prédit que le Monde de ce jour avait irrémédiablement changé. Depuis ce jour, les idéaux révolutionnaires républicains et laïcs se sont propagés en Europe dans le sillage des armées françaises, dans le sillage du fameux « suicide de l’Europe », la Première Guerre mondiale. Depuis, le Monde dominé par les puissances européennes, a connu un autre suicide le second conflit mondial, laissant l’Europe exsangue, meurtrie, épuisée. Les destructions, mais aussi les progrès immenses qui furent le résultat de l’aventure de la Révolution française, du Voltairisme, ont changé en effet le Monde.

    Le Christianisme reste encore une des religions les plus pratiquées au Monde, surtout vivace dans les pays « colonisés », notamment dans les deux Amériques, mais aussi en Afrique. La situation établie par les deux grands conflits du XXème siècle a créée des points de tensions stratégiques, dont Israël n’est que l’un des pires exemples. Le Monde moderne avec la Révolution du moteur à explosion, est entré dès avant la Première Guerre mondiale dans l’ère des hydrocarbures et de fait, des zones entières, qui se trouvaient sur des terres traditionnelles de l’Islam sont devenues des zones d’enjeu, passage stratégique, comme le sont le détroit d’Ormuz ou encore le canal de Suez. Le paradoxe réside dans le fait que les pays occidentaux sont devenus à quelques exceptions près, des pays laïcs qui consomment la plus large part des ressources, et que ces ressources sont en partie situées dans des zones de l’Islam.

    L’Islam bien sûr et cela est souvent dit, est un système également juridique, mais en face de lui, ce qui est beaucoup moins dit, s’oppose un système juridique Judéo-chrétien qui reste dans bien des domaines opposé à celui de l’Islam, la dernière religion révélée, les deux premières étant le Judaïsme, puis le Christianisme. Sait-on en effet en France et en Occident qu’il y avait un Droit des Croisades ? Que les Chrétiens ont beaucoup légiféré et que le système laïc reste dans bien des cas une prolongation de celui du christianisme, c’est là d’ailleurs le grand regret des laïcs, vivre dans un monde qu’ils ont brûlé mais dont ils ne peuvent noyer les origines, le feu, l’eau ne peuvent suffire à gommer des milliers d’années d’histoire.

    Lorsque le Monde musulman est né et est parti à l’assaut du monde à l’image du Prophète Mahomet, les armes à la main, l’idée offensive de l’Islam, n’avait pas d’autre but que la conquête par la force. Ce grand mouvement s’est poursuivi jusqu’au milieu du Moyen-âge, submergeant le Monde romain de l’Afrique du Nord, envahissant l’Europe, dominant l’Espagne, puis déferlant au-delà des Pyrénées, où il eurent une mauvaise surprise, la rencontre avec l’armée franque. Toute la suite de l’histoire est un reflux et un mouvement contraire des Chrétiens lancés dans la reconquête, le Jihad contre la Croisade. Le heurt devait avoir des conséquences incroyables pour l’Europe. Mais à la fin les Chevaliers du Temple avaient trouvé eux-aussi des guerriers braves, ceux de Saladin, les efforts du mystique Saint-Louis devaient rester inutiles.

    Le choc entre les deux mondes devait se faire par la suite de manière épisodique, par le biais de la lutte contre les pirates barbaresques, et quelques autres croisades, dont celle où un célèbre Duc de Bourgogne, devait y gagner le surnom de « Sans Peur », à défaut de victoire. Le Monde en effet était alors sous la menace du terrible Empire Ottoman, les redoutables turcs qui manquèrent devant Vienne de déferler sur l’Europe et de la vaincre complètement. A cette occasion, ce qui devait devenir une viennoiserie, le Croissant fut créé dit la petite histoire par un pâtissier facétieux, pour montrer à ses compatriotes, que le Croissant de l’Islam, pouvait être mangé pour devenir ensuite une icône culturelle de la France. Ainsi mes compatriotes « commettent » un terrible blasphème en le croquant sans que le fait ne déclenche de massacres dans le Monde musulman.

    Etrangeté de l’Histoire, donc d’un film dénonçant « la dangerosité de l’Islam », et des délicieux croissants français dévorés chaque jour dans l’indifférence totale, probablement dans l’ignorance du fait. Si cela devait un jour se répandre et se savoir, ce serait le plus grand scandale gastronomique blasphématoire de l’histoire. Mais cessons d’en rire. Car désormais, le Monde musulman et le monde Judéo-chrétien sont entrés dans une phase combattive qu’illustre toute une série de guerre, en Afghanistan, dans le Caucase, au Moyen-Orient, au Proche-Orient, l’Irak, le Liban, la Syrie, l’Egypte, le Darfour, l’Ethiopie, partout où la « frontière » permettait le contact entre les deux mondes, des feux s’allument, d’autant plus facilement que le mouvement est encouragé par le sentiment que l’Islam, moins marqué par les ans, est sur le point de vaincre, la laïcité de l’Occident étant considérée par lui avec un immense mépris.

    La vérité est triste à voir, cette situation tragique dans laquelle deux communautés semblent prêtent à s’égorger. Nous avons toutefois des exemples concrets de pays, où les différentes confessions existent et se côtoient avec un minimum de friction, l’exemple type est celui de la Russie. Dans cet immense pays, vivent des gens qui professent toutes les religions du Monde sans que soient propagés des problèmes dangereux et dévastateurs à l'intérieur de ses frontières. C’est que le modèle russe est assurément un modèle, un modèle qui fut un moment dans la  balance quand les islamistes firent une poussée dans les républiques du Caucase. Mais à y regarder de plus près, les relations de la Russie avec le Monde musulman sont bonnes, voire complices dans certain cas, parce que le modèle laïc a été dépassé depuis longtemps.

    Quand je parle du modèle laïc je n’entends pas par-là que l’Etat russe n’est pas laïc, au contraire, c’est un modèle du genre. Je veux surtout dire que depuis les persécutions religieuses communistes de l’Union Soviétique, la Russie a abandonné la lutte laïque contre l’Eglise, ce qui n’est pas le cas en France. Dans ce dernier pays, il y a tout un pan du panel politique qui au contraire est en guerre permanente contre la Religion. Il existe un véritable acharnement contre l’Eglise Catholique et les Chrétiens et cette lutte anticléricale provoque aussi des conflits collatéraux dans la société, et entre communautés religieuses. D’un côté la France s’islamise, avec le soutien des laïcs, d’un côté les Musulmans et les Chrétiens sont persécutés, car il faut enfin prononcer le mot !

    L’interdiction n’a jamais été une réponse, les Américains sont revenus de la prohibition. En Allemagne, l’Etat s’attaque à la circoncision, en France au voile, mais de fait la première des choses à faire est l’absolu respect des coutumes en les intégrants dans la Nation de la manière douce. Interdire des Minarets en Suisse ? La laïcité est un système égalitaire difficile à atteindre, l’exemple russe est rare dans le Monde, nous devrions nous en souvenir, non la laïcité ne devrait pas être une arme, mais nous voyons bien malheureusement qu’elle en est une, et qu’elle attise les cendres d’une guerre de religion qui ne fait le jeu que des extrémistes des deux côtés, au dépend de nous, au dépend de l’homme. /L

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik