Société
URL courte
0 12
S'abonner

Les fonctionnaires de l'UE ont reconnu la présence en Europe d'un nouveau virus d e maladies animales dangereuses—la « fièvre catarrhale du mouton » (« la langue bleue »), a déclaré le Service fédéral de surveillance vétérinaire et phytosanitaire (Rosselkhoznadzor).

Les fonctionnaires de l'UE ont reconnu la présence en Europe d'un nouveau virus d e maladies animales dangereuses—la « fièvre catarrhale du mouton » (« la langue bleue »), a déclaré le Service fédéral de surveillance vétérinaire et phytosanitaire (Rosselkhoznadzor).

A la veille, le Rosselkhoznadzor a annoncé que la Commission européenne cache de la Russie l'information sur les endroits où les produits de l'élevage européens sont livrés, et de la communauté mondiale des affaires le fait de la propagation de 14e sérotype du virus de la fièvre catarrhale en Europe, dont le vaccin n'existe pas.

Ce n'est qu'après la publication de ce fait par la partie russe, l'UE a reconnu la présence du virus dangereux en Europe.
Le problème a été passé sous silence pour éviter de graves pertes économiques dues à l'interdiction de la fourniture de produits en provenance d'Europe.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook