Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Eglise: décès du patriarche Ignace IV

    Société
    URL courte
    0 02
    S'abonner

    Le patriarche grec-orthodoxe d'Antioche et de tout l'Orient Ignace IV est décédé hier à l'âge de 91 ans suite à une attaque cérébrale, écrit jeudi 6 décembre le quotidien russe Izvestia.

    Le patriarche grec-orthodoxe d'Antioche et de tout l'Orient Ignace IV est décédé hier à l'âge de 91 ans suite à une attaque cérébrale, écrit jeudi 6 décembre le quotidien russe Izvestia.

    Réfugié pour raisons de santé à Beyrouth, dans le quartier chrétien d'Achrafieh, le vieil homme n'aura pas vu la fin du conflit fratricide qui déchire la Syrie, le pays où il est né et où il a été élu il y a 33 ans à la tête de l'Eglise orthodoxe d'Antioche, qui compte environ un million de fidèles.

    "Le patriarche Ignace avait visité l'Eglise orthodoxe russe à plusieurs reprises.  Il connaissait l'éducation spirituelle russe car il a suivi une formation liturgique à l'Institut Saint-Serge à Paris où l'enseignement est dispensé en russe", a déclaré l'archiprêtre Igor Iakimtchouk, porte-parole de l'Eglise orthodoxe russe.

    Ignace IV a été patriarche pendant plus de 33 ans et, au cours de cette période, les relations avec l'Eglise orthodoxe russe sont devenues plus intenses. Malgré la situation difficile au Moyen-Orient, le patriarche de Moscou et de toutes les Russies Cyrille s'est rendu en Syrie et au Liban sur invitation d'Ignace IV en 2011.

    "Il faut dire que la situation n'a jamais été simple dans cette région: conflit après conflit, tellement de choses sont arrivées en 33 ans. Aujourd'hui, la Syrie est en pleine guerre civile et elle affecte avant tout la population chrétienne, a rappelé l'archiprêtre Igor Iakimtchouk. Le patriarche Ignace a connu une période difficile mais il a relevé le défi haut la main et a contribué à ce que le nombre de fidèles de l'Eglise d'Antioche ne diminue pas. A cet effet, il a accordé beaucoup d'attention aux jeunes – avant son élection, il faisait déjà partie des meneurs d'un mouvement de jeunesse orthodoxe. Pendant la Seconde guerre mondiale, il a apporté de nouvelles forces à toute l'Eglise d'Antioche.

    Le patriarche Ignace se souciait tout autant de l'éducation religieuse. "L'université orthodoxe de Balamand, au nord du Liban, est son œuvre", estime l'archiprêtre Igor Iakimtchouk.

    Depuis la fin des années 1990, les séminaristes de Russie et de la CEI (Communauté des États indépendants) viennent à l'université de Balamand pour un échange d'étudiants. Beaucoup de scientifiques, de prêtres, ainsi que d'autres figures libanaises éminentes sont diplômés de l'université de Balamand.

    Ignace IV (né Hazim) est né en 1921 et a été élu patriarche en 1979. Il dirigeait l'Eglise orthodoxe d'Antioche qui regroupe la Syrie, le Liban, l'Irak et le Koweït. L’on trouve également des diocèses de l'Eglise d'Antioche en Europe, en Amérique du Nord et du Sud ou encore en Australie.

    Tags:
    Patriarche Cyrille, patriarche Ignace IV, Antioche, Moyen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik