Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    USA : durcissement du contrôle sur le commerce des armes

    Société
    URL courte
    0 0 0

    Le maire de New York Michael Bloomberg et l’ex-députée du Congrès des États-Unis Gabrielle Giffords ont uni leurs forces pour lancer une campagne en faveur du durcissement du contrôle sur le commerce des ’armes. Leur publicité politique a été diffusée par les plus grands journaux et chaînes de télévision du pays. Ils appellent notamment à empêcher la répétition des tragédies sanglantes comme la tuerie dans une école du Connecticut à la fin de l’année dernière qui a coûté la vie à 26 personnes dont 20 enfants.

    C’est la première fois qu’une action politique d’une telle envergure est lancée aux États-Unis.

    « Nous avons cru après la tragédie de Tucson que ces événements ne se reproduiraient pas. Mais, hélas, ils se sont répétés », a déclaré dans une interview à la chaîne ABC l’astronaute américain Mark Kelly, époux de Madame Giffords :

    « Moi aussi j’ai un pistolet. Nous avons une arme chacun, Gaby et moi et nous soutenons fermement le deuxième amendement à la Constitution. Mais nous nous opposons à ce que les armes tombent entre les mais de déséquilibrés ».

    La campagne a été lancée le 8 janvier qui marque le deuxième anniversaire « de la tuerie de Tucson » quand un forcené a ouvert le feu pendant un meeting politique auquel participait Mme Giffords, tuant 6 personnes. Madame Giffords a été grièvement blessée. Elle a presque perdu l’usage de la parole et est handicapée pour le restant de ses jours. Elle et Mark ont fondé l’organisation « Les Américains pour des solutions responsables », afin de s’opposer à la propagande de la National Rifle Association (NRA), le plus puissant lobby d’armes à feu aux États-Unis.

    A la campagne actuelle participe également le maire de New York Michael Bloomberg qui dirige l’Organisation des Maires contre les armes illégales qu’il a fondée en 2006. Elle regroupe les maires de 800 villes américaines et est soutenue par plus de 900 000 personnes.

    L’administration de Barack Obama a élaboré un programme concret de durcissement du contrôle sur le commerce des armes aux États-Unis. Il ne s’agit pas de les interdire complètement parce que la possession d’arme est considérée aux États-Unis comme un droit inaliénable de chaque Américain consacré par le deuxième amendement à la Constitution. T

    Lire aussi:

    «Tous les jours, 90 Américains meurent sous les coups d’armes à feu»
    Lycée de Parkland: la fusillade de trop aux États-Unis?
    Donald Trump indique comment les attentats de Paris auraient pu être évités
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik