Ecoutez Radio Sputnik
    L’ancien Nouvel an, une fête joyeuse et mystérieuse

    L’ancien Nouvel an, une fête joyeuse et mystérieuse

    Photo : La Voix de la Russie
    Société
    URL courte
    0 10

    Si vous pensez que les fêtes de fin d’année sont terminées et vous pouvez replonger dans le train de vie quotidien, vous serez déçus. Le Nouvel an, c’est une raison de faire la fête. Et les Russes l’aiment tellement qu’ils veulent la célébrer plus souvent.

    C’est à la fin du siècle dernier, que les autorités soviétiques ont introduit le Nouvel an orthodoxe qui donne une deuxième occasion de lever les verres de champagne à minuit pile. Tous ceux qui ont des liens culturels avec la Russie, célèbrent cette fête dans la nuit du 13 au 14 janvier.

    L’ancien Nouvel an est célébré en Russie, mais aussi en Biélorusse, en Ukraine, en Serbie, au Monténégro et même dans certaines régions de la Suisse. D'où vient cette tradition ? Le nom parle de lui-même. Cette fête est liée au calendrier julien qui était en vigueur en Russie jusqu'en 1918. Ensuite, le nouveau calendrier a été adopté en Russie sur l’ordre de Lénine.

    Le décalage entre les deux calendriers continue à s’accumuler. En 2101, l’ancien Nouvel an sera célébré dans la nuit du 14 au 15 janvier, et le Noël orthodoxe - le 8 janvier.

    De nombreuses coutumes et traditions sont liées au Nouvel an orthodoxe. Selon l'ancien calendrier russe, on célébrait la Saint-Basile ce jour là. Les paysans fêtaient la fête antique d’Avisien, associée à la richesse de la récolte pour l’année suivante. Chaque ville et village a ses traditions de célébration, mais pour que l’année soit réussie, il fallait disperser du blé dans la maison et s’amuser de tout cœur pendant cette nuit. Les paysans cuisinaient pendant la nuit une bouillie spéciale. Si le pot avec cette bouillie était plein, et la bouillie – délicieuse, cela voulait dire que la nouvelle année serait bonne et heureuse. On attendait généralement le lendemain matin pour commencer à manger la bouillie. Si le pot se fissurait et la bouillie sortait du pot, cela était considéré comme mauvais signe et cette bouillie était jetée dans le puits. C’est pourquoi les Russes célèbrent cette fête de manière la plus faste possible, pour que l’année suivante se passe bien.

    Les divinations font également partie des rituels de célébration de cette fête. Les personnes âgées disent que toutes les prédictions, faites pendant cette nuit, vont se réaliser. Surtout celles qui concernent les jeunes filles célibataires. Selon la légende familiale, c’est à la veille de l’ancien Nouvel an qu’on a prédit à ma grand-mère qu’elle rencontrera mon grand-père. D’autres disent aussi qu’en faisant des divinations par miroir et avec des bougies, il est possible de voir ce qui nous attend au cours de la Nouvelle année.

    La double célébration de la Nouvelle année est une particularité russe, devenue une tradition pour tous ceux qui vivent dans les pays de l’espace post-soviétique. Des millions de personnes s’en souviennent et la célèbrent souvent de manière plus festive que le Nouvel an. Et avec les années cette fête commence à être populaire en dehors des pays de la CEI.

    Si vous n’avez pas pu faire un vœu dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier et vous voulez connaître ce que l’année 2013 vous réserve, vous pouvez le faire dans la nuit du 13 au 14 janvier et vous réunissant autour d'une table avec vos amis et des membres de votre famille. /L

    Lire aussi:

    Un classement des 20 meilleurs smartphones actuels en rapport qualité-prix
    De nouveaux détails sur les causes possibles de l’incendie de Notre-Dame
    Le gouvernement sri-lankais indique l'auteur de la série d'attentats au Sri Lanka
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik