Ecoutez Radio Sputnik
    Le pape Benoît XVI abdique de sa fonction

    Le pape Benoît XVI abdique de sa fonction

    Photо: EPA
    Société
    URL courte
    0 18 0 0

    Le Vatican est en plein désarroi. Le 265e souverain pontife Benoît XVI a annoncé sa démission pour la fin février. Version officielle : pour raisons de santé. Or dans l’histoire du Vatican renoncer à son pontificat est un cas presque sans précédent. Les experts russes cherchent à expliquer les raisons de la démission du chef de l’Eglise catholique romaine et scrutent l’avenir de celle-ci.

    Pour la Curie l’annonce du pape a constitué une surprise, a raconté à notre correspondant le spécialiste du Vatican, Alexeï Boukalov.

    « Le doyen des cardinaux Mgr Angelo Sodano a parlé de « coup de tonnerre dans un ciel serein ». Personne au Vatican ne s’y attendait, même si, suivant les règles canoniques le pape a le droit de se retirer ».

    Certains sceptiques considèrent que la raison de l’abdication de Benoît XVI de son pontificat est qu’il avait été confronté à un grave scandale d'abus pédophiles au sein du clergé. On parle aussi de lutte interne au sein de la Curie.

    Le spécialiste russe des religions Iouri Tabak est persuadé que le départ de Benoît XVI a d’autres raisons que son état de santé.

    « D’habitude, personne ne démissionne pour des raisons de santé, puisqu’occuper le siège de Saint Pierre est tellement important et honorifique, et l’homme est si enclin à tenir les rennes du pouvoir, que bien peu, comme dans le monde laïc, y renoncent. On ne peut pas dire que la période de son pontificat était exempte de problèmes. Il est possible que sa décision de quitter son ministère s’explique par la pression exercée sur lui par certains cardinaux auprès desquels il ne jouit pas d’une autorité particulière après le pontificat du pape précédent Jean-Paul II ».

    Iouri Tabak est convaincu qu’une lutte secrète pour le pouvoir attend le Vatican. Car il n’y a pour le moment à la Curie aucun prétendant emblématique au Saint Siège.

    Le conclave des cardinaux se réunira en mars pour désigner un nouveau chef de l’Eglise catholique romaine. T

    Lire aussi:

    Le numéro deux du Vatican souhaite rencontrer Vladimir Poutine
    Le Secrétaire d'État du Vatican: la Russie doit jouer un rôle d'édificateur de la paix
    Le numéro 3 du Vatican inculpé pour crimes sexuels sur mineurs
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik