Ecoutez Radio Sputnik
    La Saint-Valentin, serez-vous câlins ou magasins ?

    La Saint-Valentin, serez-vous câlins ou magasins ?

    © Photо: SXC.hu
    Société
    URL courte
    0 4 0 0

    La fête des amoureux est particulièrement populaire dans les pays de l’Ancien monde et elle est fêtée chaque 14 février. De son apparition dans les méandres du temps à nos jours, la fête a connu une transformation notoire. Elle a été profondément détournée du principe même de « fête des amoureux », pour devenir une machine commerciale juteuse dans une époque où l’individualisme domine largement le paysage social…

    La Saint-Valentin… s’il y a une fête qui a perdu une grande partie, voire la totalité de sa signification, c’est bien cette dernière qui est aujourd’hui une sorte de foire commerciale géante pour faire vendre fleurs, bijoux, montres, parfums, petites cartes de félicitations, chocolats, c’est un véritable étalage de galerie marchande. Les enseignes ne s’y sont pas trompées, des grandes surfaces aux plus modestes magasins, le jour de la Saint-Valentin est l’occasion rêvée pour écouler de la marchandise, beaucoup de marchandises ! Vidée du thème amoureux, l’affaire se résout presque désormais à offrir un bien matériel au nom du plus noble et du plus grand sentiment humain, l’amour… toujours.

    Etrange monde que celui, où pour marquer les élans de leur cœur, des hommes et des femmes offrent quelque chose en lieu et place des seules attentions qui comptent réellement, petits baisers, caresses et câlins… Ils sont finalement sans prix à côté du battage médiatique commercial qui envahit vos boîtes aux lettres, y compris celles virtuelles d’Internet. Car sur la toile, également, vous serez sollicités dans quelques « sélections spéciales de la Saint-Valentin» et autres stratagèmes pour vous amener à ouvrir votre portefeuille plutôt que votre cœur… Quoi que vous décidiez vous ne pourrez pas échapper à cette boulimie commerciale d’affiches, de publicités, de spots télévisés, peu importe c’est un branle-bas le combat général !

    Qui véritablement se rappelle l’origine de cette fête pourtant si connue ? Tant et si bien que nous eussions un jour eu connaissance de cette dernière ! La Saint-Valentin est à la base une fête païenne qui comme beaucoup d’autres a été assimilée dans la tradition chrétienne par l’Eglise catholique romaine. Fêtée dans la Rome antique, sous le nom de Lupercales, elle était une fête de purification où un bouc était sacrifié dans la grotte où selon la légende, la louve avait allaité Romulus et Remus… Introduite par la suite dans le paysage chrétien, il existe en fait plusieurs saint Valentin, mais celui qui fut reconnu par le Pape Alexandre IV lors de son pontificat (1254-1261) comme le saint-patron des Amoureux est Valentin un modeste moine qui fut martyrisé sous le règne de Claude II dit le Gothique ou encore le Cruel (268-270).

    La tradition indique que ce moine qui mariait des chrétiens fut emprisonné par l’Empereur mais fut en contact avec une certaine Julia, la fille aveugle de son geôlier qui lui demanda de lui décrire le monde. S’étant exécuté, la jeune fille avait retrouvé la vue par un miracle mais cette nouvelle avait rendu fou de colère Claudele Cruelqui décida de son exécution. Elle eut lieu le 14 février 269 et après avoir été roué de coups par des légionnaires romains il fut décapité sur la voie Flaminia… Toutefois, comme nous l’avons remarqué, il y eut plusieurs Valentin qui furent finalement associés à la fête religieuse. Au départ elle ne célébrait pas les couples mais plutôt les personnes célibataires. A cette occasion, les jeunes filles devaient se répandre dans leur village ou leur ville et se camoufler tandis que les jeunes hommes dans une sorte de cache-cache géant devaient découvrir leur cachette.

    C’est à la fin du Moyen Age que finalement la fête fut reliée dans l’imaginaire populaire à l’amour et aux amoureux par le biais notamment d’un poète anglais, Othon de Grandson. De l’Angleterre, cette version devait partir à la conquête du monde et s’y répandre jusqu’à nos jours. L’aspect de plus en plus embrouillé de cette fête devenu celle des amoureux, ainsi que la multiplicité des saints nommés Valentin et des reliques de saint Valentin dont l’existence est sujette elle-même à la controverse, a convaincu l’Eglise catholique de retirer en 1969 la Saint-Valentin de son calendrier officiel, probablement bien lui en a pris, au vu du déchaînement commercial qui a suivi.

    Car la fête, dans le sillage de la mondialisation s’est exportée dans le Monde entier, du Brésil en passant par la Chine, le Japon, l’Inde ou même le Pakistan ! Partout la Saint-Valentin s’est installée, provoquant notamment dans les pays de confession musulmane des résistances et une hostilité à peine déguisée à l’influence occidentale de plus en plus présente dans les sociétés. En France le rapport entre la fête et l’argent, nous l’avons dit, est un phénomène dominant et s’assimile à ce qui a été fait avec les fêtes des grands-mères, des grands-pères, pères ou mères en attendant celle des cousins, des tantes et des animaux de compagnies… Ce jour-là, la Loterie nationale lance même chaque année une super cagnotte de la Saint-Valentin, les Français ignorant que les loteries et jeux divers sont l’un des impôts indirects parmi les plus lucratifs de l’Etat français…

    A l’heure de l’individualisme, le célibat frappe durement les sociétés occidentales et des pays dits développés et la fête de la Saint-Valentin mis à part son aspect commercial est aussi l’occasion de bonnes affaires dans le « marché des sites de rencontres », pour faire miroiter aux millions de célibataires, la rencontre amoureuse virtuelle… ou pas. La France est en effet créditée à elle seule de 9 millions de célibataires ou personnes séparées, âmes sœurs brisées ou broyées dans le système, sous fond de crise économique et de mariage pour tous. La Saint-Valentin c’est finalement désormais surtout le décompte final des bénéfices engrangés par des milliers de mercantis des plus modestes aux trusts financiers les plus puissants.

    Alors, et vous ? Serez-vous câlins ou magasins ?

    Lire aussi:

    Kim Jong-un envoie une lettre aux parlementaires russes
    L'Aïd el-Fitr s'invite dans les mosquées de Russie
    Vladimir Poutine adresse ses vœux de Pâques aux croyants
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik