Ecoutez Radio Sputnik
    Les défenseurs soviétiques d'une autre patrie

    Les défenseurs soviétiques d'une autre patrie

    Photo : RIA Novosti
    Société
    URL courte
    0 0 0 0

    Le 15 février, la Russie honore la mémoire des citoyens accomplissant leur devoir en dehors de la Patrie. La deuxième moitié du XXème siècle est restée dans la mémoire des historiens comme un flot interminable de conflits armés apparaissant dans différentes endroits de la planète : la guerre de Corée (1950-1953), du Vietnam (1965-1975), guerre d'Algérie (1954-1962), guerre civile en Ethiopie (1974-1991), en Afghanistan (1979-1989 puis à partir de 2001)… Des militaires soviétiques ont dû participer à tous ces conflits.

    La Guerre froide, la confrontation idéologique entre l'Union Soviétique et l'Ouest, qui a divisé pendant près d’un demi-siècle le monde en deux camps, malheureusement a fait beaucoup de victimes. Les conflits armés éclataient les uns après les autres, sous différents prétextes, parfois imaginés, mais invariablement, des deux côtés de la ligne du front, apparaissaient les drapeaux des deux plus grands adversaires : Américains et Soviétiques. Telles étaient les règles de cette partie d'échecs géopolitique compliquée entre Moscou et Washington, indique l'expert dans le domaine de l'astronautique et des armements stratégiques Andreï Kislyakov, qui a participé au début des années 80 aux hostilités en Ethiopie :

    « Le monde était bipolaire à cette époque-là. L'Union soviétique poursuivait un objectif stratégique – l'élargissement de la zone de la responsabilité, de la zone de l'influence sur d'autres pays. Il n'y avait pas de pays, ayant au moins fait allusion à leur désir de s’engager dans la voie socialiste où l'URSS n’ait envoyé une aide pratiquement illimitée ».

    Cependant, outre les ambitions politiques de la direction de l'URSS, il y avait aussi un désir sincère des militaires soviétiques d'aider les pays-amis. L'ancien combattant de la guerre du Vietnam, le président de l'Association Interrégionale des anciens combattants au Vietnam, Nikolaï Kolesnik se rappelle :

    « Le peuple russe, j'ai en vue tous ceux qui ont vécu alors en Union soviétique, était toujours compatissant aux malheurs des autres et il protégeait toujours les plus faibles. Nous avions alors dans l'armée des dizaines de milliers de demandes des militaires, particulièrement de jeunes officiers, de les envoyer au Vietnam pour aider l'armée nationale vietnamienne dans la lutte contre l'agresseur ».

    Et l'aide était octroyée non seulement sous forme de livraisons d'armes et de matériels militaires mais aussi par l'envoi au Vietnam de conseillers militaires et de spécialistes.

    Le système soviétique a essuyé une lourde défaite dans la Guerre froide. Mais jusqu'à présent, certains États se rappellent encore l'aide de Moscou et respectent ceux qui leur ont appris à combattre. /L

    Lire aussi:

    National Interest: les USA préparent un «cadeau» à la Chine en 2018
    Satellites: 60 ans sur orbite
    La Fête de la Victoire dégénère en Ukraine: les défenseurs des droits condamnent Kiev
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik