Ecoutez Radio Sputnik
    Un Russe sur quatre s'attend à la visite d'extraterrestres (sondage)

    Un Russe sur quatre s'attend à la visite d'extraterrestres (sondage)

    © www.newsplaneta.com
    Société
    URL courte
    161
    S'abonner

    Près d'un quart des Russes (23%) estiment qu'un contact avec des extraterrestres aura lieu au cours des 50 prochaines années, rapporte un sondage diffusé vendredi par la fondation russe Opinion publique (FOM) à l'occasion de la Journée internationale du vol spatial habité.

    Près d'un quart des Russes (23%) estiment qu'un contact avec des extraterrestres aura lieu au cours des 50 prochaines années, rapporte un sondage diffusé vendredi par la fondation russe Opinion publique (FOM) à l'occasion de la Journée internationale du vol spatial habité.

    "Les sondés persuadés que ce contact profitera aux habitants de la Terre sont trois fois plus nombreux (12%) que ceux qui pensent le contraire (4%)", affirment les sociologues.

    A la question de savoir en quoi il servira, 6% des personnes persuadées qu'un contact avec les extraterrestres profitera à la Terre, ont répondu que les extraterrestres pourraient transmettre de nouvelles connaissances aux humains. "Ils sont intelligents s'ils ont réussi à arriver jusqu'à chez nous. Peut-être feront-ils part de leur expérience", estiment ces sondés. D'autres personnes interrogées ont estimé que les extraterrestres "protègent les humains et la Terre" (1%) ou "mettront les Terriens sur la bonne voie, leur apprendront à être bons" (1%).

    52% des Russes sont convaincus que les dirigeants du pays détiennent des informations secrètes sur les civilisations extraterrestres et 22% estiment que les autorités n'en sont pas informées.

    53% des sondés ont déclaré qu'ils ne croyaient pas aux civilisations extraterrestres contre 38% qui y croient. 9% sont sans opinion à ce sujet.

    Le sondage a été effectué les 30 et 31 mars auprès de 1.500 personnes vivant dans 100 localités du pays.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik