Ecoutez Radio Sputnik
    Voilier russe Sedov : une année de circumnavigation

    Voilier russe Sedov : une année de circumnavigation

    Photo: RIA Novosti
    Société
    URL courte
    0 19 0 0

    Le voilier russe Sedov a levé l’ancre le 20 mai 2012 à Saint-Pétersbourg pour sa première circumnavigation. Les marins sillonnent depuis une année les mers et les océans et montrent le fleuron et la fierté de la flotte russe au monde entier. Le voilier s’approche pour le moment du port sénégalais de Dakar.

    C’est un événement pour La Voix de la Russie. La compagnie de radiodiffusion participe avec le Sedov à l’expédition en tant que partenaire informationnel du projet. En félicitant l’équipe, essayons donc de pénétrer à l’intérieur de l’un des voiliers les plus vieux et les plus beaux au monde.

    Les « ailes » du navire : agrès et voiles constituent l’essentiel. Elles permettent de développer une vitesse maximale de 18 nœuds (33,336 km/h). Le navire est à l’âge de 92 ans une authentique maison sur l’eau. Il a tout ce qui est nécessaire pour une navigation autonome de 40 jours.

    Il existe à bord du navire un sauna réservé aux membres de l’équipage. La nourriture est la même pour tout le monde. On peut charger à bord du voilier 35 tonnes de vivres. En plus des immenses congélateurs, il y a des dépôts pour les légumes et les fruits, les produits laitiers, etc. Les réserves de viande se chiffraient au moment du départ de Namibie à 3,5 tonnes. « Cela suffira jusqu’à l’Allemagne », explique l’économe Vladimir Gantsalev. Cet homme sait exactement combien de poods de sel ont les marins ont consommé – 147 kilogrammes par mois, quelle quantité de viande, de pommes de terre …

    « On a besoin de 34 kilogrammes de viande par jour, de 70 kilogrammes de pommes de terre. Les normes sont élevées : 490 grammes pour chacun par jour. Nous devons manger près de 3 tonnes par mois, 280 kilogrammes d’oignon, 300 kilogrammes de chou. Nous avons fait des provisions à Dakar : concombres, tomates pour un mois. Nous essayons de diversifier la ration en achetant des poires, des oranges, des pommes, des kiwis, des bananes, etc. »

    Il existe une boulangerie à bord du Sedov. Le chef Alexandre Viatchinine est comme un père pour les cadets.

    « Nous confectionnons des petits fours avec l’aide des cadets, et aussi du pain : blanc et noir : 40 petits pains. Et ce chaque jour, même dans les ports. Aujourd’hui il faut cuire 320 petits pains pour 160 personnes à bord. »

    « Des petits pains au pavot, aux raisins secs, à la confiture, etc. – des gâteaux pour les compétitions, pour les fêtes. Nos gars les aiment bien », dit le boulanger. « On attend avec impatience la corvée de boulangerie », raconte le cadet de Mourmansk Dmitri Ilienko.

    « Mon grand-père et mon père naviguaient sur des brise-glaces. Dmitri est depuis quatre mois à bord du Sedov et la circumnavigation se terminera dans deux mois. Comparée au service sur un navire de pêche, lorsqu’il faut rester à bord pendant deux mois, la circumnavigation est un cadeau du destin, affirme Dmitri. » T

    Lire aussi:

    Le pain du soldat: des boulangers militaires s’affrontent en Russie (photos)
    NASA: bientôt du pain frais fabriqué dans l’espace!
    Des scientifiques US font la liste des fruits et légumes dangereux pour la santé
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik