Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Le mariage gay, signe précurseur de la fin du monde (Patriarche)

    Société
    URL courte
    3656161

    L'autorisation du mariage entre des couples du même sexe dans une série d'Etats occidentaux est un signe précurseur de la fin du monde, a déclaré dimanche le Patriarche de Moscou et de toutes les Russies Cyrille.

    Cette dépêche pourrait contenir des informations déconseillées aux moins de 18 ans, selon la législation russe.

    L'autorisation du mariage entre des couples du même sexe dans une série d'Etats occidentaux est un signe précurseur de la fin du monde, a déclaré dimanche le Patriarche de Moscou et de toutes les Russies Cyrille. 

    "Ces derniers temps, nous sommes confrontés à une série de tentations, lorsque dans plusieurs pays, le choix en faveur du péché est autorisé et justifié par la loi, tandis que ceux qui, agissant selon leur conscience, luttent contre les lois imposées par des minorités sont réprimés. C'est un symptôme alarmant de l'apocalypse et nous devons tout mettre en œuvre pour empêcher qu'en Sainte Russie, le péché soit approuvé par une loi", a indiqué le Patriarche avant d'ajouter qu'en autorisant ce genre d'union, le peuple s'engageait dans la voie de l'autodestruction. 

    D'immenses efforts sont déployés aujourd'hui pour nous convaincre que "la liberté de choix est la seule et unique valeur et que personne ne peut y porter atteinte, même si l'homme opte pour le mal et adopte un comportement dangereux pour la société. L'essentiel, c'est qu'il ne viole pas les normes du droit civil", a poursuivi sa sainteté Cyrille.

    Toutefois, a souligné le Patriarche, nous savons qu'il est très "facile de contourner toutes ces normes".

    "Même la loi la plus parfaite ne sera pas en mesure d'éradiquer la criminalité, la corruption ainsi que le mal, le mensonge et la confrontation. Seul l'homme ayant opté pour le bien peut s'en abstraire", a conclu le primat de l'Eglise orthodoxe russe. 

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik