Ecoutez Radio Sputnik
    Les inondations en Russie font leurs premières victimes

    Les inondations en Russie font leurs premières victimes

    Photo : RIA Novosti
    Société
    URL courte
    0 0 0 0

    Ces derniers jours, l'eau s'est retirée de 10 localités de la région de l'Amour, dans l’Extrême-Orient de la Russie. Cependant, globalement, la situation dans la région reste extrêmement tendue. Le niveau de l'eau du côté de Khabarovsk établit chaque jour des nouveaux records. Et le pic des grandes crues n'est pas encore arrivé dans la ville. On y dénombre les premières victimes : deux adultes et un enfant ont disparu.

    D'après les données du Ministère des situations d'urgence de Russie, près de 5 000 maisons d'habitation sont partiellement inondées dans 70 localités de la région de l'Amour.

    À Khabarovsk, les citadins et le personnel du Ministère des situations d'urgence se préparent au pic des grandes crues. Le premier vice-directeur général du Ministère des situations d'urgence de Russie dans la région de Khabarovsk Denis Ilinov a raconté à La Voix de la Russie les mesures prises par les sauveteurs :

    « La ville de Khabarovsk ne se trouve pas sur un terrain bas, bien qu'il y ait là des quartiers situés en contrebas. Mais la plus grande partie de la ville - et c’est une grande ville, presque 600 000 habitants - est située sur les collines. La plupart des maisons et des immeubles se trouvent sur les hauteurs. Mais le long du fleuve, il y a des maisons de  particuliers, situées sur un terrain bas. Là, les sauveteurs aidaient à ériger des digues de sable, lorsqu’il est impossible d'utiliser du matériel lourd. C'est-à-dire qu'à l'heure actuelle, puisque le niveau de l'eau monte, la tâche principale est de faire en sorte que ces digues tiennent bon ».

    Dans la lutte contre l'inondation à Khabarovsk, le personnel local du Ministère des situations d'urgence a été rejoint par des sauveteurs arrivés d'autres régions. L’équipement nécessaire arrive dans la région de Khabarovsk. D'ailleurs, les habitants de Khabarovsk eux-mêmes ne cèdent pas à la panique et ne s'empressent pas de quitter leurs maisons, raconte le rédacteur du service régional du journal Etoile du Pacifique Victor Birjukov.

    « Globalement, il n’y a pas de panique. Je ne la remarque pas. Même les gens qui se trouvent dans les maisons inondées ne veulent pas partir. Certains disent qu’ils dormiront dans une tente, d’autres – dans une barque ou ailleurs. Si je ne me trompe pas, en tout, 15 personnes ont été évacuées. Mais les gens évacués ne sont pas les mêmes – ils se rendent aux points d'évacuation, puis repartent pour aller observer leurs maisons ».

    Cependant, les pouvoirs de la région commencent à estimer les pertes. Ainsi, à cause des grandes crues, plus de 1 000 kilomètres d’autoroutes ont souffert. Le préjudice préalable serait d'environ trois milliards de roubles. En tout, selon une appréciation préalable du gouverneur de la région d'Amour Oleg Kojemyako, les pertes de la région inondée sont estimées à au moins 10 milliards de roubles.    /N

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik