Ecoutez Radio Sputnik
    Patriarche Cyrille : les problèmes de la Transnistrie ne sont pas insolubles

    Patriarche Cyrille : les problèmes de la Transnistrie ne sont pas insolubles

    © Photo: Milena Faoustova/La Voix de la Russie
    Société
    URL courte
    0 5 0 0

    Les habitants des deux rives du Dniestr doivent vivre en paix et en bonne intelligence en s’appuyant sur les valeurs orthodoxes fondamentales, affirme le primat de l’Eglise orthodoxe russe. Le Patriarche Cyrille a visité les 8-9 septembre la République moldave de Transnistrie autoproclamée où il a visité des églises et des monastères et s’est entretenu avec les fidèles et les politiques de Transnistrie.

    Le chef de l’Eglise russe est arrivé de Kichinev à Tiraspol. « Ma tournée en Moldavie et en Transnistrie est très importante pour moi, elle m’a permis de voir les problèmes auxquels se heurtent les gens », a dit le Patriarche Cyrille.

    « J’apprécie hautement le dialogue avec l’administration moldave et le gouvernement transnistrien. Je suis convaincu que malgré les difficultés qui surgissent dans la région, les facteurs que sont la foi du peuple moldave et de la population de la Transnistrie multinationale, l’Eglise unie reliant les deux rives du Dniestr permettront de trouver des solutions politiques aux problèmes complexes hérités du passé. »

    La visite de Cyrille a été importante pour les citoyens de la république autoproclamée. C’est le premier voyage du patriarche de l’Eglise russe depuis la proclamation de l’indépendance de la Transnistrie. Les croyants fondent dans cette visite de grands espoirs politiques. Tiraspol conserve le souvenir de la Russie et de l’époque soviétique. A la différence de la Moldavie, les Transnistriens parlent le russe indépendamment de leur nationalité, on ne voit que des enseignes en langue russe dans les rues. Les habitants de la région arborent à l’occasion du Jour de la Victoire le 9 mai des rubans de Saint-Georges. Ils attribuent une très grande importance à la Russie et de ce fait, la visite du Patriarche russe est un événement historique.

    Le Patriarche Cyrille s’est adressé aux Transnistriens sur la place centrale de Tiraspol où s’étaient rassemblées plus de 25 000 personnes. Les foules de croyants ont salué le primat de l’Eglise russe près des temples et des monastères de la région.

    « Aujourd’hui il est très difficile de conserver la foi. D’immenses défis sont lancés au mode de vie, aux idéaux orthodoxes. La civilisation humaine évolue comme si Dieu n’existait pas. Les enfants sont éduqués et la mentalité des adultes se forme sur la base des idéaux et les valeurs évinçant la foi de la vie publique, la reléguant à la périphérie de la conscience. Les objectifs et les ambitions des gens sont éloignés de la religion. Or, privé d’objectifs spirituels le peuple perd sa force. »

    Le Patriarche Cyrille a visité les 7 - 9 septembre les paroisses orthodoxes moldaves à l’occasion du bicentenaire de la fondation du Diocèse de Kichinev et de Moldavie. T


    Lire aussi:

    Le président moldave espère que le conflit diplomatique avec la Russie n'ira pas plus loin
    Relations Russie-Moldavie: Dodon promet d’empêcher une détérioration
    Cinq diplomates russes déclarés personae non gratae en Moldavie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik