Ecoutez Radio Sputnik
    Attentat de Volgograd : de nouveaux suspects

    Attentat de Volgograd : de nouveaux suspects

    Photo: RIA Novosti
    Société
    URL courte
    0 310

    Des complices présumés de la terroriste de Volgograd pourraient être impliqués dans une série d’attaques au Daghestan. Selon la version de la police, il s’agit de Rouslan Kouzanbiev et de Kourban Omarov, membres d’un groupe terroriste de Makhatchkala.

    Responsables de la mort d’au moins 16 personnes, Kazanbiev et Omarov sont recherchés par la police depuis le double attentat de Makhatchkala en 2012. Un kamikaze avait actionné un engin explosif devant un poste de police sur l’autoroute Makhatchkala-Astrakhan. 10 minutes après, quand la police est arrivée sur les lieux, une deuxième bombe a explosé. Ce double attentat a coûté la vie à 13 personnes et fait plus de 1000 blessés. L’année dernière des opérations anti-terroristes ont permis d’éliminer 12 membres de ce groupe terroriste et d’en arrêter 4 autres. L’attaque contre le bus à Volgograd est une tentative des bandits pour regagner les positions perdues, considère le général du FSB à la retraite Evguéni Lobatchev.

    « La situation s’est améliorée au Caucase du Nord. Et vous pouvez constater vous-mêmes combien de terroristes ont été interpellés et éliminés. Les chefs ne peuvent pas l’accepter et cherchent à renforcer la pression sur l’opinion publique, sur le gouvernement. »

    Un mandat d’arrêt fédéral est de même lancé actuellement contre le compagnon de la terroriste Assialova, Dmitri Sokolov qui fait également partie du réseau terroriste clandestin du Daghestan. Selon les enquêteurs, c’est bien lui qui a confectionné la bombe. Et c’est lui également qui aurait pu la faire exploser à distance, estime Lev Korolkov, expert des situations de crise, colonel du renseignement, ancien agent du SVR (Service du renseignement extérieur.

    « La bombe a pu être actionnée indépendamment de la volonté de la terroriste par un complice qui a craint qu’elle n’aille pas jusqu’au bout et que ses nerfs puissent craquer. »

    Jusqu'à ce jour plus de 50 témoins de la tragédie ont été interrogés. Le Comité d’enquête de Russie demande à tous ceux et celles qui disposent de renseignements sur les suspects d’appeler le département du Comité à Volgograd. On a su déjà établir minute par minute la dernière journée de la terroriste. A Volgograd elle se déplaçait dans les rues fréquentées des quartiers Dzerjinski et Sovietski, et c’est là également qu’elle a pris place dans le bus où elle s’est fait exploser.

    Selon un bilan précisé, 6 passagers ont péri et 55 - ont été blessés. 31 personnes sont hospitalisées à Volgograd et à Moscou. T


    Lire aussi:

    Quatre extrémistes de Daech planifiant des attentats arrêtés en Russie
    Double attaque-suicide près du siège de la police à Damas
    Avant l'attentat d'Alep, «les terroristes ont attiré les enfants avec de la nourriture»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik