Ecoutez Radio Sputnik
    Heure d'hiver : la France vit encore sur le fuseau horaire de l'Occupation

    Heure d'hiver : la France vit encore sur le fuseau horaire de l'Occupation

    Photo : RIA Novosti
    Société
    URL courte
    0 201

    A l'arrivée des nazis en 1940, la France a avancé sa montre d'une heure pour s'aligner avec l'Allemagne. Cette décision n'a jamais été annulée.

    Ce dimanche 26 octobre, comme tous les ans à la même période, la France recule ses montres d'une heure : à 3 heures du matin, il sera 2 heures.

    Ce changement est devenu une habitude. Pourtant, si l'on voulait vraiment vivre calés sur le soleil, on retarderait son horloge non pas d'une mais de deux heures. Parce que cela fait 73 ans que la France vit en décalage avec le soleil, à cause des Allemands (et de la SNCF).

    Hé oui : s'il vous arrive de traverser la Manche, vous savez sans doute que le fuseau horaire de la France est UTC+1. Ce qui veut dire, en langage normal, qu'il est une heure plus tard en France qu'en Angleterre, l'heure de Londres étant désignée comme l'heure universelle - en langage technique, ça donne UTC (temps universel coordonné) ou GMT (temps moyen de Greenwich). Pourtant, Paris et Londres ne sont séparés que de deux degrés de longitude et le méridien de Greenwich, qui coupe l'Angleterre, traverse aussi l'ouest de la France.

    Or, ce décalage horaire n'a pas toujours existé: avant l'Occupation, la France et l'Angleterre étaient à la même heure.

    Notons que la France n’est pas le seul pays à avoir changé son heure légale pendant la Seconde Guerre mondiale : l'Angleterre a suivi la France pendant la guerre, mais a fait marche arrière après la Libération. En 1940, les Pays-Bas ont eux aussi dû avancer leur montre, de 40 minutes cette fois-ci. Quant à la Malaisie, elle a avancé ses horloges d’une heure et demie en 1942 suite à l’invasion japonaise.

    L’Espagne, elle a aussi avancé d’une heure sous Franco en 1942 pour s’aligner sur l’Allemagne. En septembre 2013, le pays a d’ailleurs fait part de son envie de repasser à l’heure anglaise. Selon Ignacio Buqueras, président de la Commission nationale pour la rationalisation des horaires, ce décalage horaire nuit à l'économie du pays et mine la santé des Espagnols, qui ne dorment pas assez la nuit et sont obligés de faire la sieste le jour. Le gouvernement Rajoy a promis de s'intéresser à la question.

    Slate.fr

    Lire aussi:

    Le rugby français s’exporte jusqu’en Sibérie
    Comment Hitler est arrivé à vaincre si facilement la puissante armée française
    Le phénomène des «marmottes» lié à une mutation du génome humain
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik