Ecoutez Radio Sputnik
    JO d’hiver 2014 : Sotchi, médaille d’or de l’hospitalité

    JO d’hiver 2014 : Sotchi, médaille d’or de l’hospitalité

    © Photo : La Voix de la Russie
    Société
    URL courte
    0 0 0

    Moins de 100 jours nous séparent de l’Olympiade de Sotchi et les organisateurs des jeux sont en train de tester les sites olympiques et de mettre en service les nouveaux hubs de transport en veillant plus particulièrement à la sécurité des hôtes des JO.

    Sotchi, la célèbre station balnéaire sur la mer Noire, a l’habitude d’accueillir un grand nombre d’estivants qui sont annuellement plus de 5 millions à se reposer sur la Riviera russe du Caucase. Ils sont attirés par la douceur du climat, les vues pittoresques, une mer chaude et la fameuse hospitalité qui est la carte de visite de tous les peuples du Caucase. Un proverbe caucasien dit même que l’hôte qu’on reçoit à la maison devient parent au bout de 3 jours. Malheureusement, peu d’étrangers connaissent cet aspect de la vie caucasienne, disent les locaux. Pourtant, ces traditions n’ont pas changé du tout, dit le président du Daghestan Ramazan Abdoulatipov :

    « Parce que l’hôte qu’on reçoit à la maison est un envoyé de Dieu, et par conséquent, les hôtes de Sotchi sont ceux du Caucase. »

    Pendant toute la période de préparation des JO, la presse européenne et américaine se plaisait à disserter sur l’instabilité au Caucase souvent à grand renfort de stéréotypes éculés, affirme le président du parlement tchétchène Doukvakha Abdourakhmanov :

    « Le sport, c’est la paix et la paix attire les hôtes et les investissements. Le monde entier se donnera rendez-vous à Sotchi et tous verront que la réalité est bien différente. »

    La Russie sera sûrement à la hauteur en ce qui concerne la sécurité des hôtes des Jeux. Les experts russes ont puisé dans l’expérience britannique pendant les JO Londres, ont suivi l’organisation du Mondial de football en RSA et ont accumulé une riche expérience grâce aux nombreux événements sportifs qui ont eu lieu à Sotchi l’année dernière, depuis l’étape de la coupe du monde de biathlon jusqu’aux tests du circuit de Formule-1. Tout s’est passé sans anicroche. 42 000 policiers veilleront à l’ordre et à la tranquillité aux Jeux olympiques et paralympiques et beaucoup d’entre eux ont déjà l’habitude d’encadrer les hôtes étrangers, dit le patron de la police russe Vladimir Kolokoltsev :

    « Nous avons accumulé une grande expérience pratique au forum de l’APEC à Vladivostok et aux Jeux universitaires de Kazan. Les forces de police qui assureront la sécurité des participants et des hôtes des Jeux commenceront à se déployer prochainement dans la région de Sotchi. »

    Des milliers de volontaires viendront également en aide aux sportifs et supporters. En fait, chaque habitant de la ville sera aux petits soins avec les hôtes des Jeux, beaucoup d’entre eux ont même appris l’anglais, et personne n’oublie que dans le Caucase l’hôte est un envoyé de Dieu. T


    Lire aussi:

    «Revenez nous voir»: fin de la Coupe du Monde en Russie
    L’anti-guide de la Russie par le Quai d’Orsay
    Stade Fiсht
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik