Société

La Birmanie accusée de persécuter ses musulmans

Société
URL courte
0 12
S'abonner

Des défenseurs des droits de l’Homme affirment être en possession de documents prouvant les discriminations perpétrées par le gouvernement Birman à l’encontre des Rohingyas, une communauté musulmane minoritaire.

Environ 800 000 Rohingyas vivent dans l’Ouest de la Birmanie, sur un petit territoire à la frontière de l’Inde et du Bangladesh. Selon les données de l’ONU, ils sont l’une des communautés les plus persécutées du monde.

Selon les défenseurs des droits de l’Homme, les autorités birmanes sanctionnent les familles musulmanes de plus de deux enfants, contrôlent les mariages et limitent leur liberté de mouvement.

Lire aussi:

Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook