Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    USA : 18 disparus après un glissement de terrain qui a fait au moins 4 morts

    Société
    URL courte
    0 10

    Au moins dix-huit personnes étaient portées disparues dimanche après un gigantesque glissement de terrain dans l'Etat de Washington (nord-ouest), qui a déjà fait au moins quatre morts, ont annoncé les autorités locales, rapporte l’AFP.

    Les secours tentaient d'atteindre d'éventuels survivants, se frayant un passage à travers arbres déracinés, pierres, débris et boue, charriés par la lame qui a détruit samedi soir six maisons dans la communauté rurale d'Oso, au nord-est de Seattle, ont indiqué la police et les pompiers.

    Sur le terrain, les recherches étaient extrêmement délicates à cause de l'instabilité du terrain boueux, faisant craindre un nouvel éboulement.

    Huit personnes ont été évacuées et admises dans les hôpitaux des alentours. Parmi les blessés, se trouvent un petit bébé de six mois, a indiqué sur Twitter la porte-parole du comté de Snohomish, Shari Ireton.

    Samedi soir, Robin Youngblood, une rescapé a évoqué l'arrivée soudaine « d'un mur de boue d'environ huit mètres de haut ». « La vague a déferlé sur nous et nous a emportés, la maison n'est plus qu'un tas de bois. Nous étions enterrés et avons dû creuser pour sortir », a-t-elle raconté au journal The Seattle Times.

    Les habitants avaient été prévenus par les services de secours de la possibilité d'éboulements après les fortes pluies de ces dernières semaines dans la chaîne de montagnes des Cascades. Dimanche, les autorités suivaient de près le niveau d'une rivière derrière un barrage situé non loin du village.

    Les services de météorologie prévoyaient une accalmie dimanche avec un retour de précipitations importantes dans le courant de la semaine.

    Lire aussi:

    «Le pire, c'est le bruit»: un Américain filme une coulée de boue sur sa maison
    Chine: 2 morts et 25 disparus dans un glissement de terrain
    Boues thérapeutiques: mythe ou réalité?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik