Ecoutez Radio Sputnik
    L’Ararat et le Vésuve : sinistres et majestueux

    L’Ararat et le Vésuve : sinistres et majestueux

    Photo: RIA Novosti
    Société
    URL courte
    0 0 0

    L’Ararat et le Vésuve … Des massifs volcaniques, semble-t-il, les plus connus sur Terre. Chacun a sa gloire, ses légendes et – hélas ! - ses victimes.

    L’Ararat est considéré comme un éteint alors que le Vésuve est jusqu’à présent parmi les volcans les plus dangereux au monde.

    Le mont a reçu, dit-on, le nom « Ararat » d’après le mythe biblique sur l’Arche de Noë. De l’avis des Européens, c’est là qu’aurait dû accoster l’Arche, l’Ararat étant le sommet le plus haut du massif. La dernière éruption du volcan s’est produite le 2 juillet 1840.

    Il y a beaucoup plus d’informations sur la force destructrice du Vésuve qui se trouve non loin de Naples. Au moins plus de 80 éruptions sérieuses sont enregistrées dont la plus effrayante – le 24 août 79 a détruit les anciennes villes romaines : Pompée, Herculaneum, Oplontis et Stabies, raconte l’historien Denis Jouravlev, collaborateur du Musée historique de Moscou.

    « Les fouilles archéologiques ont été engagées au 18ème siècle. Les monuments sont pour le moment sérieusement étudiés, c’est l’une des sources très intéressantes dans l’histoire de Rome antique grâce en premier lieu à la découverte des monuments qui se sont conservés. L’éruption du Vésuve en 79 est reflétée dans la littérature et la peinture. »

    « L’immense nuage noir approchait … des langues fantastiques de flamme s’en détachaient faisant penser aux foudres mais beaucoup plus grandes …, la mer, abaissée tout à coup, n'avait plus de profondeur, et les éruptionsdu volcan obstruaient le rivage », relatait Pline le Jeune en décrivant l’éruption. Son oncle s’est empoisonné, comme l’ont établi des millénaires après les historiens, par les évaporations du souffre. Selon les historiens, le Vésuve a engendré en l’an 79 un nuage gigantesque de pierres, de cendres et de fumée haut de 33 kilomètres et l’énergie thermique dégagée lors de l’éruption dépassait de plusieurs fois celle de la bombe nucléaire ayant explosé à Hiroshima. De puissantes éruptions du Vésuve ont été enregistrées régulièrement depuis le 17ème siècle : une fois par siècle. Il y a eu toujours des chroniqueurs qui les décrivaient. Le volcan s’est éveillé trois fois au 20èmesiècle… Tout comme ses « confrères », il est entré dans la mythologie et l’histoire de la culture mondiale.

    Il convient de rappeler en revenant au mont Ararat que d’après les légendes des habitants locaux : Kurdes, Azerbaïdjanais, Persans, Arméniens et Turcs, une tentative de faire une ascension de l’Ararat était considérée comme une entreprise insolente et hostile à Dieu. Or, depuis le milieu du 19ème siècle plusieurs ascensions du mont légendaire ont été engagées. Aujourd’hui tout un chacun peut le faire, il suffit d’obtenir le visa turc ou acheter un tour. En ce qui concerne le Vésuve, malgré le danger qu’il recèle, c’est une curiosité des plus intéressantes en Italie.

    Lire aussi:

    La diplomatie polonaise assure avoir trouvé le moyen d’«effrayer la Russie»
    Un goéland avale un bébé requin vivant – vidéo
    La Chine prête à l’«option nucléaire» dans sa guerre commerciale avec les États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik