Ecoutez Radio Sputnik
    La tombe de la reine géorgienne Tamar aurait été découverte en Ingouchie

    La tombe de la reine géorgienne Tamar aurait été découverte en Ingouchie

    © Photo : www.fr.wikipedia.org
    Société
    URL courte
    0 21

    Dans les montagnes de l'Ingouchie, on a probablement découvert la tombe de la reine géorgienne légendaire Tamar.

    La caverne-crypte trouvée en Ingouchie avec ses restes, date, selon les spécialistes, du V-VIIIe siècles. On sait qu'à cette époque, toute la population de l'Ingouchie était obligée, à cause des invasions tataro-mongoles, de fuir les villes et de déménager dans les montagnes ou dans leurs environs. La zone montagneuse de l'Ingouchie est célèbre pour ses beaux sites naturels, comme la vallée Targimsky, la gorge des rivières d'Armkhi et d’Assa. Ici, il y a une multitude de monuments historiques et culturels, dont les tours de Khamkhi, de Targim, d’Egikal, l’église orthodoxe unique de Tkhaba-Erdy, construite par la reine Tamar, d’après l'avis des historiens. Les cryptes, ou «sépulcres solaires », ont toujours fait partie de tous types de tours en Ingouchie. Lorsqu’ils les érigeaient, les sages ancêtres des Ingouches construisaient en même temps des cryptes terrestres.

    Pendant la construction d’une route dans ces parages, près de l’église de Tkhaba-Erdy, il y a eu un glissement de sol. Lors du déblayage, une entrée dans une caverne dans le rocher, entourée de pierres taillées, est apparue. En Ingouchie, cette trouvaille n’était pas la première, dit le vice-directeur du Centre Archéologique Ingouche Kroupnov Oumalat Gadiev.

    « Les cryptes semblables datent ici, en Ingouchie, du XIIIe, XIVe et IXe siècles. À partir de cela, on construit l’hypothèse que, probablement, dans le cas présent, il s'agit du tombeau de la reine géorgienne Tamar. Aujourd'hui, officiellement, dans l'historiographie géorgienne moderne, le lieu exact où elle repose est inconnu, mais on pense que sa tombe se trouve dans la ville de Guilati. Cependant, à cette époque-là, au début du XIIIe siècle, quand la reine est décédée, on a fait une fausse sépulture pour que personne ne puisse profaner sa mémoire. »

    Selon les versions des archéologues ingouches, la reine Tamar aurait pu être enterrée près de l’église de Tkhaba-Erdy, dit Oumalat Gadiev.

    « La célèbre église de Tkhaba-Erdy est située non loin de la crypte trouvée. On pense que l’église a été bâtie justement par la reine Tamar, avec sa participation, son financement. Il existe une légende selon laquelle ce serait les Ingouches qui auraient gardé la reine, car elle avait sang ingouche dans ses veines. Ces légendes existent depuis un siècle et demi. Mais sans études archéologiques, anthropologiques et même génétiques (devenues possibles maintenant), nous ne pouvons pas l’affirmer à coup sûr. Bientôt, ce travail sera organisé. »

    Selon une autre hypothèse, on peut supposer que dans une caverne semblable se trouvent les trésors de la capitale de l'ancien État Alan, la ville de Magas, qui est à présent la capitale de l'Ingouchie. Le chef de l'Ingouchie Junous-Bek Evkourov a ordonné d’étudier la caverne et de la protéger pour éviter l'invasion des archéologues « clandestins ». N

    Lire aussi:

    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Poutine en France: des chasseurs suisses s'approchent de l'avion transportant une délégation russe - vidéo
    Des chasseurs britanniques décollent d’une base de l’Otan pour barrer la route à des Su-30 russes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik