Société
URL courte
0 01
S'abonner

Le Premier ministre canadien Stephen Harper a promis jeudi une aide de 3,5 milliards de dollars sur cinq ans pour réduire la mortalité chez les mères et les enfants dans les pays en développement.

Cette aide, qui sera déboursée de 2015 à 2020, aura pour but de renforcer les systèmes de santé de pays en développement, d'améliorer la nutrition des mères et des enfants et d'étendre les campagnes de vaccination.Le Premier ministre a pris cet engagement lors d'une conférence à Toronto sur la mortalité en couches et infantile réunissant la reine Rania de Jordanie, la philanthrope Melinda Gates, le président tanzanien Jakaya Kikwete et des responsables d'ONG et d'agences spécialisées de l'ONU.

Ce financement s'ajoute aux 2,8 milliards de dollars d'aide sur cinq ans que le Canada avait promis au sommet du G8 à Toronto en 2010, dans le cadre de l'initiative en faveur de la santé maternelle, néonatale et infantile.

Cette initiative a déjà permis de sauver la vie à "2 millions d'enfants dans le monde" entre 2010 et 2013, a fait valoir M. Harper en soulignant que 45% des décès d'enfants de moins de 5 ans dans les pays en développement sont attribuables à la sous-alimentation.

Le Canada concentrera son aide sur "un certain nombre de pays en développement partenaires" et celle-ci visera "en priorité certaines interventions clés au niveau des soins, qui rendent plus sûrs l'accouchement et les 28 premiers jours de vie, de manière à éviter le décès des mères et des nouveau-nés", précise le gouvernement dans un communiqué.

 

Lire aussi:

Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Macron propose à Philippe une mission en vue de 2022 après sa démission
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook