Société
URL courte
0 01
S'abonner

Les trois journalistes d'Al-Jazeera emprisonnés en Egypte pour soutien aux Frères musulmans ont fait appel de leurs condamnations jeudi, a annoncé la chaîne qatarie dans un communiqué.

Les trois journalistes - l'Egypto-canadien Mohamed Fadel Fahmy, chef du bureau d'Al-Jazeera avant que la chaîne ne soit interdite en Egypte, son confrère australien Peter Greste et l'Egyptien Baher Mohamed - ont été condamnés le 23 juin à des peines allant de 7 à 10 ans de prison, accusés de soutenir les Frères musulmans du président destitué Mohamed Morsi.

Leur condamnation a déclenché de vives réactions à l'étranger. Onze autres accusés jugés par contumace -dont trois journalistes étrangers, deux Britanniques et une Néerlandaise - ont été condamnés à 10 ans de prison.

"Les avocats des journalistes d'Al-Jazeera emprisonnés en Egypte ont fait appel aujourd'hui (jeudi) de leurs condamnations", a annoncé la chaîne qatarie dans un communiqué. Selon Al-Jazeera, l'affaire sera portée devant la cour de cassation "qui examinera les bases pour entendre un appel complet".

Selon la chaîne, les arguments pour l'appel se basent sur cinq points, dont "des vices dans la procédure d'arrestation", et "le fait que les preuves présentées au tribunal ne s'accordaient pas avec les accusations".

 

Lire aussi:

Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Un Bordelais poignardé au cœur en pleine rue pour avoir demandé à des jeunes de ne pas uriner sur un mur
Pourquoi il est dangereux de boire du café pendant la canicule
La Turquie pose un ultimatum à l'armée de Khalifa Haftar
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook